Le tribunal de Libreville vient de mettre fin à la détention au commissariat de Nkembo de l’ancienne ministre sénégalaise, accusée du détournement de fonds et de faux en écritures publiques.

Khady Mbow. © leral.net
Khady Mbow. © leral.net

 

Inculpée et placée en détention préventive, pour un supposé détournement de 50 millions de francs au détriment de la Société de bâtiments et des travaux publics (Sobamo TP), l’ancienne ministre sénégalaise de l’Hygiène et du Cadre de vie vient de bénéficier de la flexibilité de la justice gabonaise. Bien qu’étant loin d’être lavée de tout soupçon, Khady Mbow pourra vaquer librement à ses occupations jusqu’à ce que le jugement soit rendu.

La décision a été prise par le procureur en charge de ce dossier. Mais elle reste à la disposition de la justice gabonaise en attendant de trouver une solution avec les responsables de la Sobamo Libreville, dirigée par son compatriote Abdoulkhadir Mbaye.

Selon une source proche du dossier citée par Leral.net, non contente d’un salaire de 1,5 million de francs mensuel, d’un véhicule de fonction et d’un logement à la charge de l’entreprise, l’ancienne ministre d’Abdoulaye Wade s’est servie dans les caisses de l’entreprise, profitant pour cela d’un prêt de 413 millions de francs consenti par Ecobank dans le cadre de la construction des logements sociaux. En plus du détournement, elle est aussi accusée de faux en écritures publics.

 

 
 

18 Commentaires

  1. Gabson dit :

    Avec les camers, les sénégalaises sont les femmes les plus vénales, plus cupides et plus escrocs du monde. Cette femme mérite la prison ferme. C’est cette légion étrangère là (sans mélanger tout le monde car il y a quelques étrangers qui bossent honnêtement et sont en règle) qui fout le bordel dans de pays, en complicité avec les autorités gabonaises. Un gabonais qui va tenter de faire ça dans ce Sénégal que j’ai visité va écoper de 30 ans de prison!

  2. Georges Mbha dit :

    Purée comment peut-on laisser cette femme en liberté provisoire il est temps qu’on mette fin au mangeoire expatrié au Gabon,on devrait après toute cette histoire l’expulser. Des choses qu’ils se permettent rarement chez eux ici ils viennent l’inscrire en règle d’or pour ça je dis non aux états unis d’Afrique que chacun reste chez soi le temps qu’on trouve des mécanismes pour bien juguler cette libre circulation ds le continent.

    • Sougou dit :

      Mon cher Georges, je comprends et respecte votre colère. Toutefois il faut dire qu’il y a des femmes et hommes malhonnêtes ainsi que leurs contraires ( heureusement) dans toutes les familles, tous les villages et tous les pays du monde. Je pense donc très humblement les Etats Unis d’Afrique peuvent être l’œuvre des démocrates, des honnêtes Africains et mêmes non-africains sincères pour mieux combattre les malhonnêtes et les injustes. Merci
      Cordialement

  3. Obalango dit :

    @Georges Mbha

    Entièrement d’accord avec toi! Feu Léon Mba disait en parlant de ce genre d’Unions fourre-tout: “…le Gabon est faible, le Cameroun est faible, le Congo est faible…l’union des faibles ne reproduira qu’une plus grande faiblesse…”. Tant que chaque nation n’aura pas garanti un minimum de bien-être social, économique à ses habitants, aucune réelle union ne pourra voir le voir le jour. On aura toujours affaire à ce genre d’exilé économique, des affamés déboussolés allant de pays en pays à la quête du saint graal.

    @Gabson

    Oui en effet, un gabonais qui fait ça chez elle au Sénégal prend de la prison ferme. Les sénégalais sont très nationalistes, voire xénophobes, y compris vis-à-vis d’autres africains. Encore pire si tu ne parles pas leur langue, le wolof. J’ai pitié du Gabon et des gabonais car ils sont détestés des autres africains mais ce sont ces mêmes africains qui viennent se permettre certaines choses ici. Alors qu’il n y a pas une seule famille ouestafricaine notamment (au moins un membre dans chaque famille)que le Gabon n’ait pas nourrie. Une vraie bande d’ingrats. Faut les entendre parler des gabonais.

  4. onome dit :

    @ obalango et @ Gabson
    juste vous dire entierement d accord avec vous voila pourquoi il faudrait q les gabonais commencent 1 peu a penser a eux memes pour tout toutes les raisons les y poussent en plus de celles que vous avez evoquees.Une forme de reciprocite s impose des gens surgissent de nulle part obtiennent dans ce pays des documents et des autorisations quand ce sont pas des marches publics et la nationalite gabonaise en moins de 4ans de residence quel pays dans le monde peut se comporter ainsi et esperer prosperer?
    Des gens se font alimenter parles fonds publics non sur le fait qu ils soient des freres africains mais sur le critere d etre musulmans (en plus d avoir d autres sources de revenues y compris douteuses telles que la mendicite qui je rappelle est interdite dans certains pays comme le senegal) pendant que des familles gabonaises fouillent la decharge de mindoube pour trouver leur pitance empoisonnee qui les mene quelques temps plus tard au cimetiere voisin.Aucun pays au monde n offre aux Gabonais que dis-je mm a un seul gabonais les facilites que le gabon donne a des groupes entiers d individus.Une seule chose et je pense c est la vocation de forums tels que celui ci il faut que l on arrive sans delais a exiger une forme de reciprocite dans tout c par ailleurs un principe elementaire de la diplomatie.

  5. L'observateur du cord de garde dit :

    Affaire classée! cette deniere prandra la poudre d’escampete au senegal et aller piétiner mistiquement cette affaire!

  6. Bil Ngana dit :

    Je ne comprends pas parfois nos frères africains en séjour chez nous, au Gabon. Au lieu de se considérer comme des invités, comme des amis conscients de la formidable et belle hospitalité qui leur est offerte, ils cherchent la plupart du temps à se substituer à tout prix aux autochtones et y parviennent, lorsqu’ils n’entreprennent pas des actions délictueuses comme celle dont l’ancienne ministre s’est rendue coupable. Certes, contre une entreprise gérée par un de ses compatriotes mais ce détail n’enlève rien à la nature du crime. Puis, c’est vrai, qui ne tente rien n’a rien, dit-on. Mais multiplier les délits dans un pays qui n’est pas le sien, contribue énormément à jeter le discrédit sa propre patrie. Bon ! On est au Gabon, le pays des aveugles, où deviennent rois tous les borgnes du continent et d’ailleurs. Et qui nous narguent sans vergogne, sous le regard bienveillant de leurs tuteurs gabonais. Cette dame, dont les malversations sont avérées puisque son séjour à sans-famille n’est pas innocent, vient assurément de bénéficier de la bienveillance de la justice grâce à la bienveillance de ses amis et protecteurs. Sous le magistère d’Ali Bongo, ce genre de cas commence à faire tache d’huile puisque dans le même registre, Gabonreview signale aussi la mise sous les verrous d’un ancien ministre d’État gabonais, Me LGM, une “grande gueule” bien connue.

  7. Mangondo dit :

    Là c’est fini, elle va aller voir ses marabouts puisque c’est le boulot de ces ouestafs là. Dieu merci ça ne marche pas toujours même si ces gens sont persuadés d’avoir mis les Bongo sous leurs bottes. Regardez ce qu’Acrombessi se permet avec Ali et l’argent de l’Etat. Il va jusqu’au Bénin chez lui avec l’avion présidentiel faire de la fausse monnaie et transporter de la drogue. La faute à nos hommes politiques qui sont trop laxistes et trop maboules. Impossible de faire ça chez eux. Le Gabon est leur terrain de jeu mais ça va changer tout ça, attendez.

  8. Non mais vraiment, le Gabon, quelle poubelle! Une vraie décharge à ciel ouvert pour bon nombre d’expatriés. Merci Bongo.

  9. coucoutou dit :

    n’oublions pas que c’est ce genre là qui répond aux critères “légionnaires**ù&à$”. d’ici, qu’elle rentre dans le prochain gouvernement gabonais…vous verrez…je n’ai absolument rien dit ho ho!!!!!!

  10. Ntché yazo dit :

    Et après ça on traite les gabonais de “xénophobes”. Qu’un gabonais aille faire ça chez elle vous saurez ce que c’est que le xénophobie. Les gabonais resteront les dindons de la farce avec l’équipe qui nous “dirige”. Des gens qui n’ont aucun autre projet excepté les détournements.

  11. MIMBIE Emma Laetitia dit :

    L’affaire de l’ancienne ministre sénégalais ne nous étonne pas ces gens la sont toujours accusés de telle malversation.Comme elle a été acquitté c’est sa change .

  12. La liberté provisoire n’est pas un scandale. C’est une mesure de bonne administration de la justice. Elle permet à un juge de mettre fin à une mesure privative de liberté lorsqu’il estime suffisantes son information et les garanties de représentation, donc l’absence de risques de fuite de la personne suspectée. La prison est toujours un pis-aller dans la répression pénale, surtout pour certaines catégories d’infractions. Les Gabonais doivent se garder des réflexions épidermiques, émotives et gagner le respect des autres non pas tant par la richesse de leur sous-sol mais par la qualité de leurs idées et de leur raisonnement.Il leur faut être exigeants sur leur modèle d’organisation lequel doit attirer vers eux ceux qui recherchent un espace de développement qui élève la civilisation humaine.Il m’apparaît dans ce cas particulier que l’élargissement provisoire de cette dame ne comporte aucun scandale. Ce qui me préoccupe c’est le lieu de détention supposé qui est un commissariat de police. Ce lieu ne peut interner que des personnes gardées à vue. Elles y sont placées pendant une durée limitée en attente d’une décision d’un juge qui les placera en détention auprès d’un centre de détention. A l’expiration du délai de garde à vue ou à défaut de décision d’internement, elles sont libérées. S’agissait-il d’une garde à vue? Combien de temps a-t-elle duré? Les précisions sur ces points permettront d’informer correctement le public ou fonder des interrogations sur la protection des droits de l’homme ou des libertés publiques. A défaut c’est un acte d’une banalité affligeante. Un individu est suspecté d’avoir commis une infraction. Il doit être traité comme quiconque avec les mêmes protections offertes par la loi.
    Raphaël Bandega-Lendoye

  13. @raphael bandega lendoye,

    analyse stérile et inutile dans la mesure où notre cher pays n’est pas, loin s’en faut, un pays de droit. Arrêtez de voir le Gabon avec un regard aussi naïf, à moins que vous soyez un pédé-giste borné, donc qui ne fait qu’une chose: défendre l’indéfendable et débiter des inepties pour défendre votre président Alain Bongo.

  14. akewa dit :

    j’ai véçu 5 ans au sénégal,j’ai travaillé pendant 3 ans au sénégal.un étranger pose un tel acte c’est la prison.Nous sommes au GABON tout est permis

  15. BEKALE BITEGUE dit :

    Que voulez-vous, nous sommes au Gabon

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW