Elle l’avait annoncé. Elle va le faire. Du haut de ses 68 ans, Patience Dabany, affectueusement appelé la «Mama», a confirmé qu’elle se produira bien au Zénith de Paris le 2 novembre prochain. Ce retour de la diva gabonaise sur la scène française intervient 11 ans après sa prestation à l’Olympia.

Gabonreview.com - Patience Dabany lors de la cérémonie de clôture de la CAN 2012 à Libreville - © Francois Mori / AP

«La Mama  donne rendez-vous à ses fans au Zénith de Paris le 2 novembre 2012 de 19h à 23h pour un  passer un moment exceptionnel et unique, au cours duquel elle exposera encore une fois tout ce que le Gabon regorge de talents grâce aux prestations des nombreux petits génies de la danse qui l’entourent», a annoncé le blog ujpdg-France qui indique également que l’une des principales attractions de ce concert sera La Génération Djazzé, qui «sera au complet, avec en prime de nombreuses chorégraphies époustouflantes, sans oublier les Guest Stars surprise qui viendront agrémenter aux côtés de Maman Patience, l’effervescence du spectacle qu’elle réserve à son Public».

Reste à savoir si les «enfants» de la Mama feront salle comble au Zénith, qui compte plus de 5860 places alors que la diaspora gabonaise établie en France oscille entre 6000 et 7000 individus. Le pari est en théorie relevable si l’on tient compte de ce que Patience Dabany compte également des fans dans la communauté internationale des mélomanes.

Lors du concert de la diva gabonaise à l’Olympia en 2001, les mauvaises langues et une certaine presse avaient alors soutenu qu’à cette occasion, le public ne s’était pas rué sur l’achat des billets et qu’au finish de nombreuses places gratuites avaient été distribuées à la communauté gabonaise de France, de même que des places de train avaient été payées par l’organisation pour faire monter à Paris un bon nombre de Gabonais vivant dans les autres villes de France.

Née Joséphine Nkama, Patience Dabany est icône de la musique gabonaise dans laquelle elle officie depuis les années 1980. Première épouse de l’ancien chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo, elle est la mère de l’actuel chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo. Elle a aidé une nouvelle génération d’artistes à démarrer, comme Oliver N’Goma, Aziz Inanga ou Angèle Assélé. Elle a travaillé avec Quincy Jones, Jacob Desvarieux et bien d’autres célébrités. Patience Dabany parraine un nombre très important de jeunes talents au Gabon.

 
 

9 Commentaire

  1. CLG dit :

    Je ne comprends plus. Donc Patience a 68 ans? Si elle est la mère d’Ali Bongo, 50 ans, cela veut qu’elle avait 18 ans lorsqu’elle a accouché d’Alain Bernard. Pourtant, lors du déchirement des chemises de la “diva” (made in Gabon) contre ceux qui dénigrait son fils, il était apparu qu’elle avait 14 ans et avait accouché par césarienne! Qui dit vrai?

    • Rare Gabon dit :

      Ali Ben Bongo Ondimba, né Alain-Bernard Bongo, est venu officiellement au monde le 9 février 1959 à Brazzaville. Il a donc 53 ans, encore que…
      Donc, Patience l’a eu à 15 ans, plausible dans une Afrique où on est une femme à 13 ans.

      • Yves dit :

        Bon puisque vous êtes si fort en arithmétique, à quel moment Patience a donc vécu son amour avec Ndouna depenaud, si à 15 ans elle faisait des enfants avec Omar Bongo. Je vous signale quand même qu’il est de notoriété publique que Patience était la « femme du village » de Ndouna, comme on dit. Allez, calculez nous ça !

  2. Gabao.kool dit :

    C’est la mythomanie et la mythologie des BONGO. Rien n’est clair, tout est basé sur des aléas. En fait, leurs traces et leurs histoires dans le passé et dans le présent ne sont que fantasmagoriques ou contes de fées.

  3. Ndambo dit :

    C’est à coup de milliards du contribuable qu’elle organisera ce concert et les artistes mendiants de la locomotive seront courbés à ramasser les miettes. Elle ne peut être appellée “diva” elle fait sa musiquette sans transpirer comme beaucoup de grands noms Africains. On vide les caisses de l’Etat pour ça…après on vient citer Quincy Jones et autres qui ne l’approchent que pour son fric vu que sa musique est sans âme. Vous allez encore distribuer les billets pour mentir après que vous avez fait salle comble.

  4. jules obiang dit :

    Mon Dieu, Des Faussaires, Voleurs, menteurs, falsificateurs de leurs Histoires et lignées aux Couleurs de mon Pays.

    HAAAAAAAAAAAAAA Gabon. On doit reconfigurer notre pays. Des Banque entière vidées par ce dame, pour aller cotoyer les Stars aux USA. De l’argent du Contribuable vidé des caisses de L’Etat pour aller se faire voir au Zenith……..Pire transporter des Fans du gabon pour aller remplir la salle……… il parait que , il parait que les Bongo et leurs suppos aiment le paraitre…… en volant tranquillement le gabon. Bientot la fin de tout ce cirque de 44ans…..

  5. La Fille de la Veuve dit :

    Donc c’est l’UJDGP qui fait la promotion du Concert de la mere du Venerable President du Parti ?!

    Apres on va encore accuser les jaloux que nous sommes. Jugez par vous-meme. Au nom de quoi un Parti politique va-t-il se lancer dans la promotion d’un artiste.

    Vous voyez un peu le Site de l’UMP vous faire la promotion du prochain concert de Carla Bruni Sarkozy !

    • @La Fille de la Veuve. ma soeur, laisse ça… Tout ça confirme une chose : le PDG n’est pas un parti politique mais le patrimoine familiale des Bongo/Dabany. Et comme le PDG est né au pouvoiur, il s’ensuit une confusuon naturelle entre le parti et l’Etat. D’où cette tendance qu’ont les Bongo/Dabany à croire que le Gabon est leur propriété privée. la confusuon entre biens publics et biens privés ou la vision patrimoniale du pays est le plus grand mal du Gabon…

  6. Pity dit :

    J’eprouve un sentiment de pitie’ pour ceux qui ecoutent le genre de musique que distille dabany. Franchement, il faut etre un peu “maboul” et quelque part “timbre'”, pour perdre son temps a’ se faire casser les oreilles avec la merde que distille dabany.

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW