mdas

 

Les organisateurs du 10 KM de Masuku ont présenté, le 16 septembre à Franceville, les particularités de cette course pédestre, où sont attendus 6000 coureurs, avec un plateau élite relevé.

Waris Fatombi (polo vert) pendant la conférence de presse, le 16 septembre 2022 à Franceville. © Gabonreview

 

A 24 heures du coup d’envoi du 10 KM de Masuku, l’organisation est revenu sur les particularités de la troisième édition de la course pédestre. «Pour la troisième édition, nous sommes partis sur la base d’avoir coureurs engagés dans les rues de Franceville», a annoncé le porte-parole de la course, le 16 septembre à Franceville. Selon Waris Fatombi, c’est 1000 coureurs de plus que lors de la précédente édition, en 2019.

Cette année, les opérations liées aux inscriptions ont démarré le 21 juin dernier, avec la présentation des différentes innovations pour cette course. «A l’instar du 10 KM de POG, nous avons initié une course réservée aux enfants âgés de 12 à 15 ans ; un kit run qui a pour objectif de permettre aux plus petits de goûter aux bienfaits de la course à pied ; avec les mêmes conditions que les courses adultes : entrainement, ravitaillement, dossards et tous les éléments techniques y afférents. Ce sera une première pour Franceville dès demain», a ajouté Waris Fatombi.

«Il a également été question de présenter la mascotte officielle Ngozo, qui avait l’objectif de partager un certain nombre de valeurs liées au sport, aussi bien aux jeunes qu’aux adultes. Ngozo a fait le tour des autorités de la province, des établissements et des quartiers populaires pour inciter les uns et les autres à pratiquer le sport comme il se doit. Ngozo sera également des nôtres demain, lorsqu’il sera question du grand départ de cette course», a ajouté le porte-parole de la course.

Comme à chaque édition, la course sera marquée par la présence d’un plateau élite rehaussé. «Le 10 KM de Franceville a pour particularité d’avoir un parcours jalonné de collines, ce qui fait que beaucoup de coureurs se bousculent pour venir expérimenter cette difficulté», a conclu Waris Fatombi.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire