mdas

 

 

Initialement prévue du 27 février au 6 mars, l’édition 2021 du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) se tiendra du 16 au 23 octobre. Au cours de cette 27e édition qui se tiendra sous le thème « Cinéma d’Afrique et de la diaspora, nouveaux talents, nouveaux défis » à Ouagadougou, le Gabon sera bien représenté.

Hôtel Coco en lice pour le Fespaco. © D.R.

 

Malgré la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19, le continent africain rêve de ce qu’il y a de meilleur pour son cinéma. Son principal rendez-vous initialement prévu du 27 février au 6 mars, se tiendra finalement du 16 au 23 octobre à Ouagadougou. Au cours de cette 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), 1132 films étaient inscrits, 239 films issus de 50 pays ont été retenus pour la compétition au cours de laquelle les participants briguent l’Etalon de Yennenga.

«Le gouvernement prendra toutes les mesures sanitaires et sécuritaires pour un bon déroulement du Fespaco» a fait savoir Élise Foniyama Ilboudo Thiombiano, ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme du Burkina Faso. La sélection officielle de cette édition qui se tiendra sous le thème « Cinéma d’Afrique et de la diaspora, nouveaux talents, nouveaux défis », a été annoncée le 9 septembre.

Le Gabon sera représenté dans 3 catégories. Dans la catégorie court métrage, la fiction « Yamb » de Veyret Winnele figure au nombre des 29 productions en compétition. « Hôtel Coco » de Fernand Lépoko et « Mami Wata : Le mystère d’Iveza » de Samantha Biffot sont logés dans la catégorie Série télé qui compte 17 productions retenues. « De l’autre côté » de Marie Essono compétira, avec 25 films retenus, dans la catégorie Film des écoles africaines de cinéma. Côté jury, un gabonais sera dans l’équipe qui assistera le cinéaste mauritanien Abderrahmane Sissako, le président du jury.

Focus sur « Hôtel Coco » de Fernand Lépoko


Fernand Lépoko. © Montage Gabonreview

Retenu parmi les 17 séries télé en compéttion, « Hôtel Coco » a été créé et réalisé par Fernand Lépoko et produit par l’Institut gabonais de l’image et du son (IGIS). L’histoire est celle d’un établissement hôtelier dans lequel se produit chaque jour un incident et dirigé d’une main de fer par Mme Mischa. Lorsque les conflits éclatent au sein de l’Hôtel Coco, ils arrivent de l’extérieur avec des personnages qui ne sont jamais ordinaires. Parmi eux, Roro, un fou philosophe qui vit en permanence dans la peau d’un ancien roi africain ou encore le général 4 étoiles et vétéran de guerre, qui conteste les 4 étoiles affichées par l’Hôtel Coco. Au sein de l’hôtel émergent Mme Mpala, une gouvernante fétichiste et mystique en désaccord permanent avec Mme Barbara Ndzoudi qui soupçonne tout le monde de manipuler les chiffres de l’hôtel.

A côté d’elles, deux réceptionnistes excentriques, Estelle Samba et Carmelle Ningone, qui font voir de toutes les couleurs à leur chef Octave Mbali. De l’Hôtel Coco, on ne ressort jamais comme on y est entré et Mme Mischa a toujours le dernier mot. «Cette série est composée d’épisodes de 13mn. Pour l’instant, nous en avons tourné 9 mais le Fespaco demandait 6 épisodes», nous a confié Fernand Lépoko selon qui, la production a commencé en 2020.

 

 

 

 

 

 
GR
 

5 Commentaires

  1. Cydrine dit :

    Félicitations pour cette nomination. La série mérite ce prix

  2. Nitouche dit :

    C’est le Gabon qui gagne. Force à nous. On baisse pas la garde

  3. Chimene Akendengue dit :

    Cela fait énormément plaisir de constater que malgré la crise sanitaire due à la pandémie de covid, nous avançons. Félicitations à toutes les personnes qui jusqu’ici ont contribué à la continuité des oeuvres du 7ème art en Afrique. Merci au Réalisateur Fernand Lepoko et à toute l’équipe de tournage grâce à qui nous pouvons voir nominé Hôtel Coco à la 27ème édition du Fespaco. Que cette belle aventure continue. Bravo monsieur Fernand Lepoko, à chaque efforts ses fruits.

  4. Chimène Akendengue dit :

    Félicitations à vous, Fernand, Samantha,et à Marie. À chaque effort ses fruits. Et oui on ne baisse pas la garde.

  5. Verra Charline dit :

    Félicitations monsieur Fernand, ça promet du lourd 💪🏾🇬🇦

Poster un commentaire