mdas

Proclamés le 5 août dernier, les résultats du Brevet d’études du premier cycle sont inférieurs à la moyenne.

© D.R.
© D.R.

 

Les résultats du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) sont tombés. Les statistiques montrent un taux de réussite de 47,35%. Une remontée consécutive à la réforme instaurée cette année et aux termes de laquelle le BEPC intègre désormais l’admissibilité. Sur un total de 34 599 candidats, seulement 17,93% soit, 6204 candidats ont été admis d’office au premier tour contre 11 199 admissibles. Mais, après application des nouvelles normes, 10 178 candidats, soit 90,88% des admissibles ont finalement pu décrocher leur diplôme. D’où les 47,35% de taux de réussite contre 29% en 2013.

Initiée par les précédents gouvernements, la réforme du BEPC a donc vécu. «Le BEPC reste un diplôme sanctionnant la fin du collège et ne peut donc constituer une condition de passage en seconde», explique le ministre en charge de l’Education nationale. De nouveau, cet examen comprend un second tour. Et, les candidats admissibles peuvent choisir une épreuve écrite supplémentaire obligatoire entre les mathématiques, le français et les sciences de la vie et de la terre. On est bien loin des mesures prises sous Séraphin Moundounga, qui avait conditionné le passage en classe de 2nde par l’obtention obligatoire du BEPC en plus des notes de classe, entre autres.

 

 
GR
 

3 Commentaires

  1. de la pena dit :

    ces resultats doivent fortement interpeler nos instances ministerielles. ces resultats resteront bas tant que ne seront pas prises certaines mesures. a commencer le non renvoi pour travail insuffisant. depuis que cette mesure a été prise, l’on constate que nos enfants, les redoublants surtout, n’ont plus cette épée sur la tete qui leur permettait de se surpasser la deuxième année. il faut donc mettre en place les passerelles promises. deuxièmement, lutter contre les effectifs pléthoriques dans nos établissements, gage de meilleures conditions d’apprentissage. enfin, améliorer les conditions de vie des enseignants qui ne doivent que pour seul souci celui de bien transmettre. le recours a des vacations vers des collèges privés et autres nuit à leur rendement dans les établissements dans lesquels ils sont officiellement affectés

  2. Festus dit :

    Donnez vos vies entières à Jésus afin d’être sauvés

Poster un commentaire