TATIE

Le gouvernement a suspendu toutes les activités touristiques dans les forêts couvrant l’ensemble du territoire jusqu’à nouvel ordre. La mesure viserait à réduire au maximum le risque de contamination du coronavirus entre l’homme et les animaux.

Le gouvernement a suspendu toutes les activités touristiques dans les forêts afin de réduire le risque de contamination du coronavirus entre l’homme et les animaux. © D.R.

 

Dans la continuité des mesures prises pour prémunir les populations des dangers liés au coronavirus, le gouvernement a suspendu le 17 mars, toutes les activités touristes dans les forets couvrant l’ensemble du territoire.

La mesure consiste, selon le Secrétaire exécutif de l’Agence nationale des parcs nationaux du pays (ANPN),  Christian Tchemambela, «à fermer les activités touristiques pour observer les grands singes dans nos parcs afin d’éviter tout risque de transmission entre l’homme et les animaux».

À en croire le patron de l’ANPN, «les virus respiratoires qui affectent l’homme se transmettent facilement aux grands singes, car les deux espèces sont si étroitement liées», a-t-il expliqué.

Pour Christian Tchemambela, «près de 80% pour cent du Gabon est couvert de forêts et des programmes d’habitation des primates ont été mis en place dans ses parcs nationaux ces dernières années pour attirer le tourisme et utiliser les revenus pour financer davantage la protection de la faune. En raison du nouveau coronavirus, les humains en contact avec les gorilles constituent une menace».

Outre la suspension des activités touristiques, «le personnel travaillant dans les parcs sera placé en quarantaine pendant 14 jours avant de pouvoir pénétrer dans les zones proches des gorilles», a-t-il précisé.

Depuis l’apparition de la pandémie il y a quelques semaines, le Gabon n’a enregistré à ce jour qu’un cas confirmé. Âgé de 27 ans le patient suivi à actuellement l’hôpital d’instruction des armées Omar Bongo est hors de danger, selon le secrétaire général du ministère de la Santé, Guy-Patrick Obiang.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire