Le cabinet d’huissier Me M’Voubou, sollicité pour remettre la notification à l’ancien ministre de l’Économie, Régis Immongault, cité à comparaître dans le cadre de l’affaire BR Sarl, refuserait d’aller au bout de la tâche.

L’ancien ministre cité à comparaître. © D.R.

 

La plainte contre Régis Immongault prend-elle de la moisissure ? Pour que les épargnants lésés du Bâtisseur de richesses (BR Sarl) entrent en possession de leur dû, le Congrès des agents publics et parapublics de l’État (Cappe) et le Collectif des épargnants de BR Sarl, ont porté plainte en citation directe, contre l’ancien ministre de l’Économie, Régis Immongault. La plainte a été jugée recevable par le tribunal correctionnel de Libreville qui devait entendre les différentes parties le 19 mars. Si à cause des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la propagation du Coronavirus, il a été décidé de la suspension des audiences dans les tribunaux et cours, il reste que le principal concerné n’a pas reçu la notification.

Le cabinet d’huissier sollicité pour la lui remettre refuserait d’aller au bout de la tâche. Si les audiences avaient lieu, Régis Immongault ne devait donc pas se rendre au tribunal le 19 mars, une chose qui exaspère le président du Cappe. «Il (Ndlr. L’huissier de justice) nous appelle, nous, pour aller nous-mêmes notifier monsieur Immongault. Ça ne relève pas des clients que nous sommes. Ça ne relève même pas de notre défense. Ça relève de l’huissier de justice», s’est exclamé Emmanuel Mvé Mba, au micro de Radio Gabon.

À en croire son propos, cet acte juridique devait être déposé auprès de l’ancien ministre de l’Économie depuis un mois, mais il se trouve encore au cabinet de l’huissier. Lequel a estimé à deux jours du procès, que c’est au Collectif d’entreprendre cette démarche au grand dam d’Emmanuel Mvé Mba. «Nous savons les délais pour assigner quelqu’un qui doit comparaître, et le cabinet nous déclare qu’ils ne veulent pas les problèmes», a-t-il lâché rappelant que le rôle de l’huissier de justice, «c’est aller notifier et non aller faire la bagarre». «C’est tout ce que nous demandons au cabinet ! Aller constater que monsieur Immongault dit non, moi je ne reçois pas la notification», a martelé Emmanuel Mvé Mba.

 
GT
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire