HABANA

Le Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) ne parvient toujours pas à digérer la reconnaissance par le ministère de l’Intérieur des résolutions du «congrès dite de clarification», tenu par les militants du Rassemblement héritage et modernité le 3 janvier 2021».

Barro Chambrier s’étonne des conclusions hâtives de Matha. © D.R.

 

Réagissant le 19 février dernier sur l’actualité relative à l’accusé de réception du ministre de l’Intérieur du «rapport général du congrès de clarification tenu par les militants du Rassemblement héritage et modernité le 3 janvier 2021» ; le Bureau politique du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) a marqué son étonnement face à ce qu’il considère comme des conclusions  «hâtives» de Lambert-Noël Matha sur ce dossier.

Pour le RPM, le président légitime du RHM qui s’est mué en RPM à la suite du 1er Congrès extraordinaire des 5, 6 et 7 avril 2019 est et demeure, le «patriote Alexandre Barro Chambrier et aucun transfuge ne peut se prévaloir de cette qualité en exhibant un accusé de réception du ministère de l’Intérieur». Une attitude qui en dit long sur les perspectives de cet imbroglio savamment entretenu par le locataire de l’avenue de Cointet.

Déterminé à faire reconnaître la mort du RHM, et la seule existence du RPM, dont le récépissé de dépôt a été délivré le 23 décembre par le ministère de l’Intérieur à Alexandre Barro Chambrier, le Bureau politique du RPM a invité, le 19 février, son Secrétariat exécutif à mettre en œuvre «toutes les diligences pour faire échec aux manœuvres sordides des imposteurs qui jouent leur va-tout en vue d’assurer leur survie politique».

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire