HABANA

 

Le Laboratoire d’analyses alimentaires (LAA) de l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa) a été livré le 11 octobre à Akanda. Cette unité d’analyses va notamment permettre de garantir la qualité sanitaire des aliments et donc, concourir à une meilleure protection du consommateur.

Pour évaluer la qualité sanitaire des aliments, le Gabon s’est doté d’un laboratoire d’analyses alimentaires, qui a été réceptionné le 11 octobre 2021. © Facebook

 

L’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa) a ajouté une nouvelle corde à son arc dans le cadre de ses missions. Elle a réceptionné, le 11 octobre à Akanda, son Laboratoire d’analyses alimentaires (LAA). «La sécurité alimentaire, celle des aliments, a désormais un outil fondamental», a affirmé le ministre de l’Agriculture en remettant les clés du bâtiment à Maryse Adiaheno, Conseiller du directrice générale de l’Agasa.

Construit en 13 mois, le laboratoire d’analyses alimentaires, le tout premier dans la sous-région en termes de réalisation d’analyses de résidus de pesticides et de métaux lourds, comprend deux unités : une pour les analyses physico-chimiques et une autre dédiée aux analyses microbiologiques. «Au moment où nous avons des alertes sur des produits qui entrent dans notre pays et au moment où nous sommes en train de nous lancer dans la production locale, il est important que nous ayons un dispositif d’analyses qui nous permette de garantir la qualité sanitaire des aliments, grâce à du matériel high-tech», avait déclaré le ministre Biendi Maganga-Moussavou, lors de la visite du chantier en début d’année.

L’évaluation, la prévention et la gestion des risques nutritionnels et sanitaires constituent le cœur de l’action de l’Agasa . Le contrôle des produits d’origine animale et végétale implique des investigations analytiques, des essais et des recherches en laboratoire. D’où la dotation de ce laboratoire d’analyses alimentaires. La principale mission de l’Agasa est de garantir la santé des consommateurs par la mise sur le marché des produits et denrées alimentaires sains, sûrs, salubres et nutritifs. Elle est notamment chargée de prévenir, évaluer et gérer les risques sanitaires, phytosanitaires et nutritionnels présents dans les aliments destinés à la consommation humaine et animale. L’agence intervient donc tout au long de la chaine alimentaire.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. BOUMAH dit :

    Cela fait des années que l’on entend parler de laboratoire. QUID DE L’institut d’hygiène? Ce labo devait etre situé aux ports et frontières.

Poster un commentaire