GR

Les joueurs d’AS Dikaki (première division du Gabon) ont été expulsés d’un hôtel, le 7 mars à Mouila, pour une facture impayée de 292 000 francs CFA. Une affaire qui remet au goût du jour la gestion de la subvention de l’État accordée aux clubs.

Les joueurs d’AS Dikaki ont été virés d’un hôtel à Mouila, le 7 mars 2020, pour 292 000 FCFA d’impayés. © D.R.

 

Triste mésaventure que celle vécue par les joueurs d’AS Dikaki. Le 7 mars à Mouila, après leur match de championnat face au Stade Migovéen, les sociétaires de cette formation ont été expulsés de leur hôtel pour une facture impayée de 292 000 francs CFA, a rapporté L’Union du 12 mars. Selon le quotidien, les joueurs ont passé la nuit à la belle étoile.

Tout serait rentré dans l’ordre 24 heures plus tard, à en croire le président du club qui a tenté de minimiser la situation. «Nous avons juste un retard de paiement et j’ai réglé la facture le dimanche autour de 20 heures, avant de changer d’hôtel», a expliqué Brice Madinda Koumba. Une situation inexplicable, d’autant plus qu’à l’instar des autres clubs du championnat national de D1, cette formation a perçu 20 millions de francs CFA, correspondant à la moitié de la subvention de l’État.

Du côté des joueurs, le moral est au plus bas. «Nous sommes presque abandonnés à nous-mêmes. Nous devons nous battre chaque jour, c’est vraiment pénible», a confié un joueur ayant requis l’anonymat. «Je préfère désormais tout arrêter et me concentrer sur un petit commerce de friperie, en attendant la saison prochaine», a-t-il ajouté.

Interpelé par la situation d’AS Dikaki, le gouverneur de la Ngounié aurait demandé à Brice Madinda Koumba, des comptes détaillés sur la gestion de la première tranche de la subvention. «C’est l’image de province qui est ternie à travers ces agissements irresponsables», aurait confié Benjamin Banguebe.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire