GR

En vue de sortir l’athlétisme national de la léthargie dans laquelle elle est plongée depuis plusieurs années, World athletics  a décidé de mettre en place un comité ad hoc, au plus tard en juin, à la tête de la Fédération gabonaise d’athlétisme (FGA).

Franck Nguema en compagnie de la délégation de World athletics, le 27 février à Libreville. © Facebook

 

Les maux qui minent l’athlétisme gabonais étaient au cœur d’une rencontre entre le ministre des Sports et une délégation de World athelics, le 27 février à Libreville. Objectif : sortir l’athlétisme national de la léthargie dans laquelle elle est plongée depuis plusieurs années.

World Athletics est la fédération sportive internationale chargée de régir les fédérations nationales d’athlétisme et d’organiser les compétitions internationales mondiales. «Nous sommes là pour voir qu’il y a une fédération qui existe», a déclaré le responsable du département international de World athletics. «Après, nous verrons avec le schéma qui sera présenté par le président régional, comment sortir l’athlétisme gabonais de la situation actuelle», a souligné Jee Isram, relayé par L’Union.

Suspendue une première fois en 2014 par les instances internationales, la Fédération gabonaise d’athlétisme (FGA) a repris du service en 2016. L’élection du bureau fédérale devait se faire en 2017, quelques mois après la levée de la suspension de la Fédération gabonaise d’athlétisme. Malheureusement rien n’a été  fait jusqu’ici. À l’issue de la séance de travail avec le ministre gabonais des Sports, World athletics a décidé de mettre en place un comité ad hoc à la tête de la FGA, au plus tard en juin.

«Un modus vivendi a été trouvé pour sortir rapidement de l’illégalité la FGA», s’est réjoui le ministre des Sports. «Le processus de régularisation de la FGA sera entièrement financé par le ministère des Sports. Un processus qui va sécuriser la participation des athlètes gabonais aux Jeux olympiques de Tokyo2020», a indiqué Franck Nguema sur Facebook.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Merci pour cet bel article continue de poster

Poster un commentaire