HABANA

 A l’issue d’un séminaire gouvernemental ayant duré 48h, Ali Bongo a appelé l’équipe gouvernementale à l’action. Ce dernier a promis de virer les ministres fainéants.

Ali Bongo s’adressant à l’équipe gouvernementale le 19 janvier. © D.R.

 

Ali Bongo prépare-t-il un remaniement ministériel ? La question vaut son pesant d’or, tant  le chef de l’Etat met la pression à l’équipe Ossouka Raponda. A l’issue du  séminaire gouvernemental du 18 janvier, il s’est clairement attaqué à l’inaction du gouvernement. Lui qui est si souvent vertement critiqué par les populations, lassées par les «fausses promesses» gouvernementales, veut que les membres du gouvernement passent de la parole à l’acte. Sans quoi, ils pourraient être congédiés. «Tout   retard ou manquement sera sanctionné. Et certains d’entre vous pourraient être amenés à quitter ce gouvernement», a promis Ali Bongo.

Les « fainéants », il n’en veut pas dans la mesure où chaque ministre a une feuille de route avec des objectifs bien précis. «Au Gabon, être ministre n’est pas un droit acquis. C’est un honneur qui se mérite», a-t-il déclaré.

Ce mérite, a-t-il fait savoir, se mesure à l’aune des résultats de chaque ministre sur le terrain. «Vous l’aurez tous compris, nous sommes sur un nouveau départ et tout reste encore à  faire», a-t-il expliqué. «Une course  contre  la montre est engagée d’ici à 2023» a ajouté Ali Bongo, suscitant tout de même des interrogations au regard des enjeux de 2023.

Prépare-t-il déjà la présidentielle ? Songe-t-il à un nouveau gouvernement pour la présidentielle de 2023 ? Va-t-il se présenter à cette échéance ? Il cherche sans doute un bilan plus reluisant que celui de 2016, car «les deux années qui viennent doivent être celles du rebond et de la transformation. Après la réflexion, l’heure est à l’action et définitivement aux résultats». Au pied du mur et engagé dans une course contre la montre, chaque ministre sait désormais que sa place au gouvernement dépendra de la qualité de ses performances sur le terrain. Toutefois, les membres du gouvernement auront-ils à leur disposition tous les moyens requis pour conduire à bon port leurs chantiers ? Rien n’est moins sûr.

 
GR
 

2 Commentaires

  1. Diarra dit :

    La victoire peut s’obtenir par un grand rassemblement autour d’un leader. L’union fait la force.

Poster un commentaire