mdas

 

La capitale gabonaise accueille depuis mercredi 21 septembre la deuxième édition du Salon des métiers de l’audiovisuel et du numérique (SAMEAU) dont les différentes activités prévues au programme se déroulent actuellement  au Musée national des arts et traditions.

Visite des stands avec les membres du gouvernement, le 21 septembre 2022. © D.R.

 

Des visiteurs. © D.R.

Initiative de l’entreprise de communication événementielle Gabkulture Event, en partenariat avec les ministères de la Communication, de l’Économie numérique et de la Culture et des Arts, la 2e édition du SAMEAU s’est ouverte mercredi dernier à Libreville, sous le thème «La transformation de l’audiovisuel par le numérique». Un choix de thème qui s’explique par la volonté du comité d’organisation de «mettre un accent particulier sur les innovations dans les métiers du numérique».

Pour cette édition, plusieurs participants venus de l’intérieur du pays ont été enregistrés parmi les 200 inscrits, pour bénéficier des formations offertes durant les quatre jours du salon. Des formations assurées par des professionnels dans des domaines variés tels que le multimédia, la photographie, l’infographie, le journalisme, le community manager, la réalisation, le montage vidéo et le pilotage de drone, etc.

Moment de travail en atelier. © D.R.

Au Musée national des arts et traditions de Libreville, lieu choisi pour abriter à nouveau cet événement, un Village des médias a été érigé, avec des stands d’exposition-vente animés par des opérateurs culturels, des startups et des représentants de médias, y compris ceux des provinces. Le comité d’organisation estime à plus de 500 le nombre de visiteurs enregistrés depuis l’ouverture officielle effectuée par le ministre de l’Économie numérique, Jean Pierre Doukaga Kassa.

Des participants. © D.R.

Si, au cours de cette cérémonie officielle, le membre du gouvernement a dit attacher du prix au développement et à la promotion des métiers liés au numérique au Gabon, conformément à la vision du chef de l’État, Jennifer Nupsia Mayombo est quant à elle revenue sur les attentes de cette deuxième édition. Selon  la présidente du comité d’organisation du SAMEAU, l’édition 2022 du Salon vise la mise en place d’un fonds de soutien destiné à financer plus de projets innovants dans le domaine de la culture, de la communication et du numérique. L’objectif étant d’aboutir à l’éclosion d’une industrie culturelle au Gabon, principal défi de l’heure.

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire