TATIE

Ayant évolué au Gabon sous la marque Azur, United States African Network Gabon (Usan Gabon) a officiellement été déclarée en cessation de paiement par le tribunal de Commerce de Libreville qui a aussitôt invité tous les créanciers de la société de téléphonie mobile à se faire connaître du syndic judiciaire.

Les anciens agents d’Azur-Gabon pourraient bientôt recevoir l’argent qu’ils réclament à leur anciens employeur officiellement mis en redressement judiciaire. © Freepik

 

C’est officiel. Après avoir acquis en février 2009 une licence d’exploitation de la part de l’Arcep, la maison de téléphone mobile Azur-Gabon a cessé d’exercer dans le pays où il espérait atteindre 5 à 10% de parts de marché au bout des 15 années que lui accordait le régulateur. Au bout de 11 ans, la société Usan Gabon a été déclarée en cessation de paiement.

Cette décision émane du tribunal de Commerce de Libreville qui, le 22 décembre 2020, a officiellement prononcé sa mise en redressement judiciaire. La juridiction qui a aussitôt désigné sa vice-présidente, Mme Flora Moussavou Mapaga ép. Moukagni Oliveira, en qualité de juge commissaire et Me Athanase Ndoye Loury en qualité de syndic judiciaire, a provisoirement fixé la date de la cessation de paiement de la société au 12 mars 2018, soit neuf ans après son entrée sur le marché gabonais de la téléphonie mobile.

Mieux, le tribunal de Commerce de Libreville invite «tous les créanciers» d’Usan Gabon à se rapprocher du cabinet de Me Athanase Ndoye Loury, à Libreville, dans un mois au plus tard. Nul doute que parmi ces personnes et structures qui réclament de l’argent à l’opérateur de téléphonie mobile l’on comptera la centaine d’anciens agents d’Azur-Gabon qui, depuis deux ans, attendent que leur ancien employeur s’exécute après sa condamnation par la justice en janvier 2019. Il y a deux ans en effet, le tribunal de première instance de Libreville a condamné la filiale du groupe Bintel à payer à l’ensemble de ses anciens employés la somme de 500 millions de FCFA à titre de provision.

Azur cessation paiement

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire