HABANA

 

Le ministre de la Culture et des Arts et l’ambassadeur de France ont présidé le 9 juin, le comité de pilotage du projet FSPI Museogab. Ce projet, co-financé sur deux ans, permettra d’accompagner la structuration de la filière conservation et valorisation des biens culturels au Gabon, pour un patrimoine partagé et durable.

Le Gabon veut créer un pôle culturel et touristique inédit afin d’amener les populations à se réapproprier leur patrimoine. © D.R.

 

Co-présidé par le ministre de la Culture et des Arts, Michel Menga M’essone, et l’ambassadeur de France au Gabon, Philippe Autie, le Comité de pilotage du projet Museogab, composé d’une dizaine d’experts s’est réuni le 9 juin au Musée national des arts et traditions du Gabon. Les experts devaient définir les grands axes du déploiement de ce programme de structuration de la filière conservation et valorisation des biens culturels au Gabon pour un patrimoine partagé et durable, sur une durée de 24 mois.

Le programme Museogab a pour objectif de créer un pôle culturel et touristique inédit au Gabon afin d’amener les populations à se réapproprier leur patrimoine, tout en contribuant à leur développement économique et social grâce à une synergie des institutions muséales gabonaises et françaises. «Nous engageons aujourd’hui avec le ministère de la Culture et l’Université Omar Bongo un très beau projet, de consolidation des capacités du Gabon, notamment du Musée national. La Culture est le cœur d’une relation bilatérale et ce projet culturel au Gabon est de nature à ajouter un plus à cette relation entretenue par nos deux pays», a confié l’ambassadeur de France au Gabon, Philippe Autie.

Co-financé à hauteur de 552 315 327 FCFA (842000€), soit 342 409 166 francs CFA par le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères et 137 750 853 francs CFA par l’État gabonais, auquel viendra s’ajouter très prochainement un soutien de 72 155 188 de l’Agence française de développement, ce projet devra à terme déboucher sur la garantie de protection et de conservation du patrimoine culturel gabonais dans toutes ses composantes. Mais également sur l’expérience des expositions et la circulation des œuvres qui permettront de voir des œuvres traditionnelles africaines ici au Gabon.

«Nous sommes dans le cadre d’un projet. Nous sommes ici au musée, et il y a des gens qui passent de l’autre côté et qui ne savent pas qu’il y a un musée ici, parce que ce musée ne vit pas. Et notre objectif est de le faire vivre. Il y a un certain nombre d’actions qu’il faut mener. Pour y arriver, nous avons la possibilité de faire intervenir la coopération française. La valorisation, la gestion et la protection du patrimoine culturel représentent un enjeu capital pour le gouvernement et participent des stratégies de lutte contre l’exportation illicite des biens culturels et leur commercialisation», a déclaré le ministre de la Culture et des Arts, Michel Menga M’essone. Au terme de cette première rencontre, le Comité de pilotage du projet Museogab, s’est donné rendez-vous pour début novembre afin d’affiner ses actions.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire