HABANA

 

L’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) a déjà saisi plusieurs dizaines de biens présumés mal acquis par Omar Bongo, sa famille et leurs proches équivalant à environ 100 milliards de francs CFA. Soit près du tiers des saisies réalisées depuis 2011 par le service de la Police judiciaire française.

La France a saisi près de 100 milliards de francs de «biens mal acquis» par les Bongo et leurs proches. © D.R.

 

L’affaire des Biens mal acquis (BMA) n’a pas fini de livrer ses secrets. Selon Le Figaro, un dossier «touffu» de cette saga consiste à «explorer les biens présumés mal acquis liés à Omar Bongo, décédé en 2009 à Barcelone, et à ses 18 épouses ainsi qu’à ses 54 enfants». Selon le journal français, dans cette enquête fleuve, plusieurs dizaines de biens, équivalents à environ 100 milliards de francs CFA ont déjà fait l’objet de saisie.

«Sur tous les fronts, les policiers du groupe BMA ont une quinzaine de dossiers en cours, dont l’un, dit de châteaux chinois, à l’initiative de la police judiciaire de Bordeaux, a permis de saisir en 2018 des propriétés et des vignobles», a révélé Le Figaro dans un article publié le 5 avril. Dans le cadre de l’affaire des biens mal acquis, l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF, un service de la police judiciaire), depuis sa création en 2001, a permis la saisie de 328 milliards de francs CFA de biens et de valeurs.

Les biens mal acquis sont les biens mobiliers et immobiliers acquis par les dirigeants d’État et dont le financement trouve sa source dans des détournements de fonds publics appartenant aux États concernés. En janvier dernier, le journal Libération a révélé que Miss France 200 avait reçu en 2003 un cadeau du défunt président Omar Bongo, un bel appartement, d’une valeur de 524,7 millions de francs CFA, dans le 16e arrondissement de Paris.

 
GR
 

43 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    De toutes les façons, aucun des deux ne peut se plaindre si ce n’est qu’en enfer. Alors, que le Quai d’Orsay arrête son spectacle désolant avec ses marionnettes de sosies à la CON. Les Bongo, c’est fini. Liberez-nous la ligne SVP. Ne comptez pas sur peuple gabonais pour adouber l’un des deux rigolos fils Bongo. On vous a dit déjà qu’on en veut pas. Et arrêtez de nous imposer vos valets ou marionnettes. Ce jeu est terminé. Y compris l’actuel mode d’élection présidentielle devenu une perte de temps pour nous, puisque c’est vous qui manipulez tout. ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE. Et laissez le Gabon aux gabonais. A Ntare Nzame !!

    • Serge Makaya dit :

      Saisissez aussi les mallettes (ou ce qu’il en reste) que les Bongo (les défunts Omar et Ali) ont partagé aux hommes politiques français: le défunt Jacques Chirac, Dominique Villepin, Jean Marie Le Pen, Nicolas Sarkozy, et bien d’autres hommes politiques français. Ils ont bien tous reçu des mallettes de ces Bongo. Et ça, vous le savez très bien au Quai d’Orsay.

      • Serge Makaya dit :

        Et je voudrai rappeler au Quai d’Orsay que ce sont dès biens mal acquis par vos préfets ou valets. Mais n’oubliez pas aussi les biens mal acquis par vous mêmes, français, installés au Gabon. Vous n’allez quand même pas nous faire croire que vous avez les mains propres avec toutes vos magouilles faites avec vos valets ? A Ntare Nzame !! Les biens mal acquis ce sont les Bongo, mais c’est vous aussi. Ne prenez pas les africains pour des idiots. Votre duplicité est démasqué. Que ce théâtre cesse SVP.

        • jean blémont dit :

          « ne prenez pas les africains pour des idiots ».
          mais nous ne faisons que ça depuis des dizaines d’années, rigolo!!!
          vous etes idiots, point!!!!
          il n’y a pas de biens mal acquis, il y à juste des biens acquis!!!!, nous exploitons et nous exportons notre travail, point.
          les voleurs et bien c’est vous!!! vous vous volez entre vous, vous volez les étrangers, blancs, jaune ou noirs et vous essayez de faire croire que vous ètes des victimes!!!
          vous recevez de la france beaucoup plus que vous lui donnez, cela est certain, car grace a la france vous existez. sinon, vous n’ètes rien, que dalle, poussiere, zéro pointé.
          allez sans rancune, petits gabonais.

    • jean blémont dit :

      rarement vu un un tel débile profond qui ne comprends rien a rien et qui n’a que l’insulte raciste à la bouche.
      Si vous ne voulez plus de bongo, foutez le dehors, faites le vous même, ayez un peu de courage, bande de trouillards qui se cache en permanence derriere la france.
      ce serge makaya est vraiment un nul de la pire espece, celle des peureux qui rase les murs et qui sont préts à trahir a tout va.

      • Gayo dit :

        Mais les Bongo c’est la France Foccart et qui l’ont mis au pouvoir pour. En 1967 c’est en France que Omar Bongo prête serment et non au Gabon. Déjà en 1962 des militaires gabonais déposait la première mationnette française Léon Mba sans une seule goutte de sang. La France viendra massacrer les militaires gabonais pour remettre le pouvoir à Léon avant de faire de Omar Bongo ancien agent des renseignement français contre des frères son successeur. Jean Blémont vous êtes juste mauvaise foi ou un simple ignorant pour nier que la France n’est pas responsable de l’avènement du règne tragique des Bongo sur le Gabon. Bande de parasites criminels.

      • Ondo dit :

        @Jean blemont, je ne sais pas si tu es vraiment français. Mais si c’est le cas, tu fais vraiment honte à tes compatriotes. Car c’est la première fois qu’un francais s’attaque avec virulence à un gabonais sur ce site de Gabonreview.Ça peut vouloir dire aussi que Serge Makaya vous dérange vraiment par ses post. Et c’est tant mieux. Continuez Mr Serge Makaya. Nous vous encourageons.

        • jean blémont dit :

          mes compatriotes en ont marre d’etre insultés par les africains chaque fois qu’il y a un probleme en afrique.
          il est temps que quelqu’un le dise bien haut et bien fort.
          l’africain n’est pas le seul à pouvoir baver, insulter, vomir sa haine contre celui qui est ou n’est pas de sa couleur de peau.
          le français de base n’est pas responsable de toutes les miséres des africains, bien au contraire, les français donnent enormément aux organisations humanitaires, et la récompense c’est de se faire insulter.
          alors marre de ça. moi la discrimination positive je m’assoie dessus.

      • Ulys dit :

        Vous nous imposez des présidents, et vous venez nous demander de les chasser? Eh bien, merci pour la manière. C’est très poli pour des français.

      • Isabelle dit :

        @ jean blemont, l’hypocrite ne voit jamais au delà de son nombril. Il sème la zizanie chez les autres et accuse ces « autres » d’être responsable de leurs malheurs. C’est exactement ça ta France. Une duplicité similaire à celui du diable. Ni plus ni moins. La France c’est tout simplement le diable déguisé en Ange de lumière. Ou encore des sepulcres blanchis. A gerber…

      • Paul Bismuth dit :

        Jean Blemont est, comme nombre de ses compatriotes français, celui que Moliere appelait un « tartuffe ». Pitoyable.

  2. Julien dit :

    100 milliards de francs CFA, c’est seulement une goutte d’eau. Il y a bien plus que ça.

  3. jean blémont dit :

    Serge makaya va te faire foutre toi même, nul parmi les nuls.
    Ah oui ecris en langue de ton pays tant que tu y ais, la langue française est bien trop belle pour toi, tu ne mérite pas de l’utiliser.
    utilise ce que ton pays produit puisqu’il est si grand……..
    Ah oui , mais non puisque vous n’avez jamais rien inventé, à part la gabonite . hahaha!!!

  4. Jones dit :

    Un noir restera toujours un nègre ! Quel gâchis !

    • Irène dit :

      ???? Vous n’avez rien d’autre à dire ? Mais vous savez, c’est vous les européens qui ont donné une connotation négative à ce beau mot « negre ». Léopold Sedar Senghor a écrit de beaux poèmes sur la négritude. C’est triste de votre part d’en avoir fait un mot à connotation négative. Tout comme nous pouvons lié le mot français avec ce passé extrêmement douloureux du colonialisme. Il n’est donc pas bon d’être français. Car ça renvoie aux pires atrocités de l’histoire. Pitié.

  5. joeblemz dit :

    un Jean blémont aussi nul que Jean Jacques!!! décidément, les « jean » c’est pas des gens à bien y voir

  6. Missambo dit :

    Je pense que ce « Jean Blémont » est ce que l’on appelle un « Trol ». En clair il n’est pas ce qu’il prétend être. Je suis même quasiment convaincu qu’il n’est pas français et que c’est un gabonais. Il se peut même que ce soit le fameux « Serge Makaya » qui soit derrière ce profil, pour chauffer les foules. Makaya ne verse que dans la haine et je me demande vraiment pourquoi GabonReview laisse un tel énergumène mettre de l’huile sur le feu. Je pourrais même dire que ça me déçoit de ce journal créé par un français (Luc Lemaire). Eh oui vous qui insulté les français à tours de bras ici, vous le faites sur un support créé par un français, un amoureux du Gabon, loin de vos qualificatifs racistes. Cessez de croire que l’ensemble des français sont derrière la politique sinon l’histoire de la France. C’est un raisonnement totalement débile et qui ne fera certainement pas avancer votre cause. D’ailleurs, si vous réfléchissez un peu, vous verrez que c’est une association française et des juges français qui ont condamné les « Bien Mal Acquis ». De très nombreux français oeuvrent contre la corruption ou le racisme. Vous ne pouvez pas vous en prendre à tout un peuple en raison du passé ou des mafias de leur pays. Ca n’a aucun sens. C’est juste purement raciste exactement comme ces français qui prennent l’ensemble des africains pour des sauvages en raison des agissements de quelques uns dans les quartiers français ou qui disent que tout les africains sont des voleurs au regard des agissements de leurs gouvernements, de leurs administrations, de leurs polices etc…. Ne vous mettez pas à dos les français qui vous soutiennent. Ne vous trompez pas de cible et surtout, surtout, prenez enfin vos responsabilités quant à tout ce qui s’est passé et se passe au Gabon. Croire qu’il a suffit d’une poignée de blancs pour conquérir le Gabon est tout simplement ridicule. Les blancs ont bénéficié de complicités des gabonais eux mêmes et les historiens, les gens cultivés et honnêtes le savent très bien. C’est l’avidité du pouvoir et la désunion des gabonais qui créent la perte de ce pays. Regardez les autres pays colonisés par exemple d’Asie. Regardez où ils en sont aujourd’hui. Comment ont ils réussis à autant avancer au point de dominer le monde ? Jamais l’Afrique ne pourra avancer tant qu’elle perdurera à accuser les autres concernant la totalité de ses malheurs. C’est ça la réalité. Au Gabon quelqu’un à une hygiène de vie pourrie mais lorsqu’il meure c’est la faute du voisin sorcier ! Faire reconnaitre ses tords à un gabonais est souvent chose impossible, même pris la main dans le sac. Il ne s’agit pas de nier la responsabilité de la France dans de nombreuses difficultés en Afrique mais il faut arrêter de fantasmer que la France contrôle et domine absolument tout. Et surtout il faut arrêter de croire que l’ensemble des français ont une responsabilité dans ce que font une poignée de leurs compatriotes malhonnêtes. Arrêtez un peu de vous tirer une balle dans le pied avec cet état d’esprit limité. Regardez la vérité en face : les gabonais sont victimes de leurs propres parents avant tout. Vous le savez d’ailleurs, au fond, tous très bien. Laissez les français faire le ménage chez eux. Il s’en occupe très bien si vous avez la moindre curiosité quant à ce qu’il se passe là bas. N’oubliez pas que la première devise du Gabon c’est « UNION ». Donc essayez un peu d’abord de vous entendre entre vous hein ! Et vous verrez que de nombreux français vous soutiendront. A mon avis quoi..

    • Serge Makaya dit :

      Merci pour ce compliment. A Ntare Nzame !! Que me vaut cet honneur ? Non ! Mais sans blague, soyons sérieux. Les politiques français, n’ont-ils pas aussi des biens mal acquis au Gabon ? Le défunt Jacques Chirac est peut-être blanc comme neige pour vous ? Et beaucoup d’autres hommes politiques français ? Y compris le raciste Jean Marie Le Pen qui, lui aussi, A bien reçu une ou des mallettes dès chefs d’État africains. A Ntare Nzame !!

      Mais pourquoi me traiter de la sorte ? Donc mon combat pour la libération du Gabon est sans intérêt ? Merci.

    • KABORE MICHEL dit :

      Je vous rappelle, Mme Missambo, que les Gabonais à qui vous demandez de faire partir eux-mêmes les Bongo ne les ont jamais votés. Ce serait trop facile aussi ça. Sachant que les Bongo sont armés par les Français. Et la GR est truffé de français aussi. C’est bien un hélicoptère du 6ème Bima qui bombardait le QG de Mr Jean Ping. Il faut arrêter un moment votre hypocrisie.

    • KIEM dit :

      @missambo, je crois que si vous fréquentez régulièrement ce forum, vous saurez que beaucoup pensent comme vous, le peuple français en général ignore tout des relations entre leurs dirigeants et les nôtres, je l’ai même répété à l’adresse de Jean Frémon, nous commençons à l’expliquer autour de nous. les dirigeants français ne sont pas non plus les seuls fautifs, les nôtres sont encore les plus à blâmer car ils perpétuent l’avilissement de leurs propres soeurs et frères. Ce que j’ai compris dans ma toute petite tête, c’est qu’au Gabon le président n’est pas élu démocratiquement, il nous est imposé, et en France, le président élu par le peuple n’appliquera pas son projet annoncé, mais la politique que lui imposent les entreprises du CAC 40, tant que les Présidents français continueront à être sous les ordres des puissances financières, notre salut à nous est encore loin, mais il viendra, on ne sait pas comment, l’erreur ce serait la résignation. Au Gabon, je ne vote plus, et en France je ne vote qu’aux élections locales.

  7. Le patriote dit :

    Dans son long commentaire, Missambo a raison sur un seul point :  » C’est l’avidité du pouvoir et la désunion des gabonais qui créent la perte de ce pays ». Ceci est d’autant plus vrai que le prince passe son temps à diviser les Gabonais, à désunir: il organise le festival Gabon 9 Provinces pour diviser les Gabonais, alors que dans une nation, l’ethnicité ne doit plus être mise en exergue ; il nomme à des postes à responsabilité rien qu’aux ressortissants du Haut-Ogooué, pour frustrer les autres Gabonais.
    La question qu’on peut poser à Missambo est la suivante :
    – sachant que ce sont les Français qui ont installé le prince au pouvoir et que ce sont les mêmes Français qui le protègent, à qui incombe la responsabilité de dégager le prince ?
    – aussi, considérant que le peuple n’est pas armé, comment va-t-il procéder pour chasser le prince et ceux qui le protègent ?

    A mon avis, la France est le problème et la solution.

    • kongossa dit :

      Le patriotre comment est ce que la France a pu chasser la domination allemande sur son sol? avait t-elle des armes plus sophistiquées que celles de HITLER ?

      2023 c’est maintenant et pas demain , sinon ça sera trop tard, les PV de votes sont déjà en cours de tripatouillage…
      MBOURANTSUO est déjà re-installée et prête à venir vous humilier de nouveau…ça durera 100 ans croyez-moi. vive la stratégie du ventre affamé….

      • Giap EFFAYONG dit :

        @kongossa,
        Depuis 1870,1914 et 1940 les Français n’ont jamais réussi à résister face à la puissante armée allemande même lorsque cette dernière se battait sur plusieurs fronts.Pour chasser les allemands de leur pays,les français ont toujours sollicité l’aide de l’Angleterre,des Usa et des africains.En somme,la France est faible avec les forts et forte avec les faibles(Les africains).

        • jean blémont dit :

          et intelligente aussi la france, elle a foutu les allemand au sol grace à son intelligence, puisque manifestement elle n’avait pas la meilleure armée n’est ce pas ?.
          si tu en avais, giap, tu comprendrais.

  8. Lavue dit :

    Dans les différents échanges on peut percevoir le niveau de formation intellectuelle des uns et des autres. L’intervention ci-dessus de MISSAMBO, me paraît de très bonne facture. L’analyse formulée et les arguments avancés sont clairs et ne souffrent pas de contestation. Ce MISSAMBO a sans aucun doute ce qu’on appelle « le niveau ». Cela malheureusement ne semble pas être le cas de beaucoup d’intervenants dont le discours vole souvent très bas. Faut pas oublier que ce media nous permet aussi, à travers nos échanges » d’éduquer ou d’éclairer les autres.

    Quand en homme sérieux a un problème, il se pose la question de savoir s’il n’en est pas lui-même responsable, ne serait qu’en partie. Les moins sérieuses préfèrent ne pas se regarder en face et trouver des bouc-émissaires.
    La France en tant que pays au passé esclavagiste et colonisateur, donc exploiteur des peuples faibles est dans son rôle. Si sa domination se poursuit c’est parce qu’il y a des « collaborateurs » Africains. Y a pas plus traitre pour son pays qu’un « collaborateur ». Savez ce que l’Etat Français a fait des « collaborateurs » qui ont servi le régime NAZI pendant la 2ème guerre mondiale? Ils ont tous été exécutés en public, pour que ça serve d’exemples. L’Etat français sait donc très bien à quel point la « collaboration » peut être néfaste pour le pays du « collaborateur ».

    Les « collaborateurs » Africains se rendent disponibles pour pérenniser la domination française. Quand un peuple est uni, et fonde son unité sur des valeurs ancestrales, culturelles, de fierté identitaire et dignité il est difficile de trouver des « collaborateurs ». C’est pourquoi en ASIE c’est plus difficile pour la France et les autres. En Afrique on nous a très vite dressé les uns contre les autres ( le Fang n’aime pas le Punu, le punu n’aime pas l’Obamba, qui lui est différent du Myéné et tout bêtement on y croit. Les opportunistes « collaborateurs » en profitent pour asseoir leur collaboration avec le Maître. Il faut être conscient que nous sommes la première cause de nos malheurs. Même si on ne peut pas les résoudre maintenant, on ne doit pas transmettre aux jeunes générations un discours biaisé. Pleurnicher tous les jours en répétant que c’est le Quai d’Orsay ou que sais-je encore qui est à l’origine de nos malheurs est trop réducteur comme raisonnement. On doit dénoncer l’attitude de nos parents parlementaires qui sacrifient l’avenir du pays à cause des petits intérêts éphémères, de nos juges complètement inféodés au pouvoir. Ils n’hésitent pas à valider des projets bidons et soutiennent sur plusieurs décennies un même régime, malgré le recul des valeurs morales, éthiques et sociales. On se demande quel peuple représentent-ils dans les chambres créées

    Ces « collaborateurs » Africains une fois arrivés au sommet ne veulent pas créer les conditions d’une responsabilisation des jeunes et de l’alternance indispensable à toute société qui aspire à évoluer. Il faut que les gens se révoltent à commencer dans nos familles. Moi je n’aurais aucun mal à prendre mes distances avec mon frère même père même mère qui est un élu PDG ou un juge constitutionnel. Ne parlons même pas des gardes GR ou des hommes habillés. Le combat est à tous les niveaux. Que ces gens là qui pérennisent le système puissent ressentir la cassure interne.

    La rupture avec les Français se fera naturellement quand lis se rendront compte que y a de moins de personnes prêtes à être « collabo ». Pour l’instant on en est loin. Il faut éduquer nos jeunes, notamment sur nos valeurs ancestrales, culturelles, notre identité bantoue, nous sommes un vrai peuple avec la même base ethnique, les mêmes croyances basées sur notre religion de toujours le Bwiti et ses ramifications. C’est le socle sur lequel les hommes forts grandissent et non pas se perdre dans les importations idiotes comme la Franc-maçonnerie, la Rose-croix et autres conneries dont les effets négatifs ont aujourd’hui connus de tous.

    Voilà ma modeste contribution.
    Je vous remercie

  9. Le marquis dit :

    Chapeau a vous , le patriote et Lavue.

  10. Irène ONDO dit :

    Le Patriote écrit ceci : « C’est l’avidité du pouvoir et la désunion des gabonais qui créent la perte de ce pays »

    Lavue écrit ceci : » En Afrique on nous a très vite dressé les uns contre les autres ( le Fang n’aime pas le Punu, le punu n’aime pas l’Obamba, qui lui est différent du Myéné et tout bêtement on y croit. Les opportunistes « collaborateurs » en profitent pour asseoir leur collaboration avec le Maître. Il faut être conscient que nous sommes la première cause de nos malheurs. »

    QUESTION : que dites-vous de PLUS par rapport aux autres ICI qui ne cessent d’inviter depuis belle lurette à l’UNITÉ des Gabonais ?

    Les longues et belles phrases, c’est bien. Mais c’est mieux quand on sait être PRÉCIS et CONCIS.

    • Yvon dit :

      C’est le propre des Gabonais d’aimer les phrases ABSCONS. Plutôt que de les dire clairement et simplement. Pitié ! Tout ça pour dire qu’il savent parler une langue qui n’est même pas la leur. C’est plus facile de dire de façon simple qu’il manque tout simplement l’unité entre les Gabonais et d’exhorter ces mêmes Gabonais à vivre cette vertu. le reste c’est du VENT.

  11. Kabore Michel dit :

    L’unité, oui. Mais il faudra aussi qu’on arrive à nous défaire de la francafrique. Le vrai nœud du problème africain est là. On a connu une révolution au Burkina Faso. Ça permit de chasser le valet Blaise Compaore. Mais ça n’a pas chassé la francafrique. Notre président actuel est encore entre les mailles de cette nébuleuse francafrique.

    • Fiacre dit :

      J’ajouterai : il n’y a plus que la francafrique. Il y a aussi désormais : la chinafrique, la russafrique*, etc.
      *Les centrafricains subissent aussi aujourd’hui ce choix des Russes.

      Oui pour une unité des peuples d’Afrique qui doit d’abord se vivre dans chaque pays d’Afrique. Ceux SUI veulent la part du gâteau divisent pour se l’approprier. C’est le cas des français en achetant certains idiots de nos pays qui sont prêts à se laisser manipuler par eux (Allassane Ouattara, Idriss Déby, Sassou Nguessou, Sylvia Valentin*). Pauvre Afrique !!

      *Sylvia Valentin: ne vous faites aucune illusion. Ali Bongo n’est plus se ce monde depuis octobre 2018. Et les français feront tout pour garder le Gabon jalousement. Ils feront tout pour que ce qui s’est passé en Centrafrique avec les Russes ne se reproduise plus jamais. Surtout pas dans ce précieux gâteau appelé Gabon.

Poster un commentaire