TATIE

L’organisation non gouvernementale Brainforest et ses partenaires vont organiser, du 6 au 7 mai 2021 à Libreville, un colloque sur la biodiversité avec pour thème : «Ordre et le désordre de la biodiversité dans la société internationale».

Libreville accueillera un colloque sur l’ordre et le désordre de la biodiversité dans la société internationale. © D.R.

 

L’organisation non gouvernementale Brainforest, le LexFEIM de l’université du Havre, le laboratoire Ethique et procédure de l’université d’Artois, le laboratoire Gouvernance et développement insulaire de l’université de la Polynésie française, et le Cercle d’étude des relations internationales, lancent un appel à communications dans le cadre de l’organisation du colloque international sur le thème : «Ordre et le désordre de la biodiversité dans la société internationale», prévu à Libreville en mai 2021.

Cette rencontre se propose d’offrir un espace scientifique transversal de réflexion et d’action stratégique visant à confronter le concept de biodiversité aux pratiques et de réfléchir en particulier sur la problématique des forêts, des océans, des sols et des sous-sols. Elle envisage également de réaliser un bilan juridique, écologique, scientifique de la gestion, de l’exploitation de nos territoires et de leurs ressources biologiques. Sa vocation est de favoriser une interaction pluridisciplinaire entre les chercheurs d’Afrique, d’Europe et du pacifique.

Les textes doivent porter sur les droits culturels, savoirs traditionnels et protection des peuples autochtones, la biodiversité, protection forêts, des mers et des océans, l’exploitation des ressources naturelles et impact environnemental (forêts, sols, mers), la gestion du risque environnemental et conflits armés, l’agriculture, sécurité alimentaire et gestion des écosystèmes, les conventions internationales et biodiversité : de la théorie à la pratique, l’urbanisation, droits fonciers et pression environnementale. Date d’envoi des propositions de communication : 30 janvier 2021.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire