Après avoir informé l’opinion qu’Alexis Ndouna, activement recherché dans le cadre de l’affaire Wally est en fuite ainsi que les sœurs Abiaghé mises à l’index, le procureur de la République a annoncé, mercredi, qu’un mandat d’arrêt international a été lancé contre le prédateur sexuel présumé. Certains de ses complices ont été placés sous mandat de dépôt.

Principal accusé de l’affaire Wally, Alexis Ndouna est actuellement en fuite. © D.R.

 

Le ministère public s’est saisi de l’affaire Wally qui fait grand bruit au Gabon, mettant en cause le nommé Alexis Ndouna, présenté à l’opinion comme le chef de file d’un réseau de proxénétisme et d’abus sur mineurs. Sur la chaîne de télévision Gabon 1ère, le 23 octobre, Olivier N’Zahou, procureur de la République, a porté à la connaissance de l’opinion que, conformément à certaines dispositions du nouveau Code de procédure pénal, plusieurs personnes en tête desquelles Alexis Ndouna ont été inculpées de proxénétisme, viol sur mineur et mise en danger de la vie ou la santé d’autrui.

Selon Olivier N’Zahou, qui a instruit la section mœurs de la Direction de la sûreté urbaine de rechercher et interpeller les suspects dans cette affaire, au terme des investigations, Alexis Ndouna, Amanda Abiaghé, Adèle Aude Ngo Abiaghé, Roxane Rolline Nzé Nkoghe et Laurice Azouadelly Andeme, tous présentement en fuite, ont été inculpés respectivement de «proxénétisme, viol sur mineur de moins de 18 ans et mise en danger de la vie ou la santé d’autrui». Des infractions, rappelle le procureur, «prévues et punies par les dispositions des articles 26, 383, 401, 404, 405 et 407 du nouveau Code pénal gabonais».

S’il annonce que d’autres complices de ce réseau de proxénétisme sont également placés sous mandat de dépôt, il indique que sur le fondement des dispositions de l’article 143 du nouveau Code de procédure pénale, le ministère public a ouvert une information judiciaire. «Un mandat d’arrêt international à l’encontre du nommé Alexis Ndouna a été requis», a-t-il précisé. «Quel que soit le lieu où il se trouverait, les services d’Interpol sont censés nous ramener ce dernier afin qu’il réponde de ses actes, car force doit demeurer toujours à la loi», assure Olivier N’Zahou.

 
 

7 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    C’est une justice qui me fait beaucoup rigoler. On sait déjà qui cache cet ASSASSIN d’enfants: c’est le régime en place. Et vous le savez bien, bande d’hypocrites…

  2. Iboida dit :

    J’ai honte du Gabon!
    De qu’ elle droit mon Dieu, ils le font sans impunité?
    J’affirme que tu est le Dieu vivant et qu’ il n’y aucune divinité sur la terre dans le ciel, les eaux qui mérite aboration que toi seul car tt choses te sont assujetties. Ta justice est une justice éternelle ta moi est la vérité.
    Je t’invoque de tout mon coeur exaucé moi afin que tout ce qui sont mêlé de près comme de loin le mains visible et invisible les juges,le procureur N’zahou et tous ce qui n’ont pas lus le droit pour le viole de la petite wally au Gabon
    Soient enlevés comme de l’écume de cette terre a fin les Gabonais comprenant que le Gabon t’appartient et qu’ ils n’ont aucune droit sur cette terre.AMEN

  3. ozigo dit :

    NZAHOU Olivier arrêtes de jouer au zozo , et surtout evites de prendre les Gabonais pour les Idiots . Ou est le Patron de BR SARL ? avec les capitaux des Gabonais ?Lui aussi a eu un mandat international…Une justice qui mets en valeur le cenarest , après Sidonie la tchiza de l’autre , l’acteur Steeve Ndong Essame Ndong , c’est autour de Nzahou vive la république des acteurs humouristes .

  4. Sophie Obiang dit :

    N’importe quoi. D’ou sortez-vus ca?

  5. Sophie Obiang dit :

    N’importe quoi. D’ou sortez-vous ca?

  6. moundounga dit :

    Bjr. Morceau choisi:”Alexis Ndouna, Amanda Abiaghé, Adèle Aude Ngo Abiaghé, Roxane Rolline Nzé Nkoghe et Laurice Azouadelly Andeme, tous présentement en fuite. Pourquoi ces gens là fuit s’il ne se reproche de rien? car force doit demeurer toujours à la loi, c’est Olivier NZAHOU qui le dis; on attend car par expérience à Gabao lorsqu’une procédure judiciaire est en marche cela signifie que le problème en cause “fait peur” à cause de ses effets d’entrainements. Pour cela faut vite étouffer. “les ordures brulées peuvent être de plusieurs catégories mais la fumée qui en sort n’a qu’une couleur”. Amen.

  7. n'ze rodrigue dit :

    bjr
    je dis que il utilisait les jeunes filles pour un rituel maçonique pour la richesse. Donc il vont le cacher

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW