Gabriel Ntougou a passé le 9 avril le témoin à Igor Simard, nouvel administrateur général (AG) de l’Autorité administrative de la Zone économique spéciale (ZES) de Nkok. Igor Simard prend les rênes d’un parc industriel plutôt performant et promet de miser sur «le dialogue de gestion».

Igor Simard prenant ses fonctions le 9 avril. © Gabonreview

 

Jeannot Kalima entouré des administrateurs entrant et sortant, l’administrateur général adjoint et quelques collaborateurs © Gabonreview

Après près de 3 ans à la tête de l’Autorité administrative de la Zone économique spéciale de Nkok (AAN), Gabriel Ntougou a passé le témoin à Igor Simard. Nommé administrateur général de l’AAN, lors du Conseil des ministres du 29 mars, Igor Simard prend les rênes d’un parc industriel jugé «performant». En effet, comme l’a souligné Jeannot Kalima, secrétaire général du ministère de l’Économie qui a procédé à la passation des charges, près de 90 entreprises en production opèrent dans cette zone qui emploie plus de 4000 emplois.

La Zone économique (ZES) de Nkok permet à l’État de faire entrer des devises et a fait du Gabon un pôle de compétence en matière d’industrialisation du bois.

En présence de ses nouveaux collaborateurs et des opérateurs économiques de la ZES, Igor Simard qui a rendu hommage à Ali Bongo pour la «confiance accordée» a promis de miser sur «le dialogue de gestion» pour l’atteinte des objectifs assignés à la ZES. Il devrait donc faciliter la participation des entreprises placées sous son autorité, mais également celle de ses collaborateurs. C’est d’ailleurs, à juste titre que Gabriel Ntougou lui a prodigué quelques conseils. «Nous avons un partenaire clé dans le développement de ce parc industriel à l’endroit de la GSEZ. Une collaboration franche et responsable faciliterait l’atteinte des objectifs communs», a dit l’administrateur général sortant. «Nos administrations centrales ne sont pas en reste. Elles sont au centre des réformes. Des échanges permanents et constructifs permettront des avancées significatives en termes de qualité au sein de votre administration», a-t-il poursuivi. Pour Gabriel Ntougou, les travailleurs de la ZES sont «le poumon de ce parc industriel». D’où l’intérêt pour son remplaçant de garder «une oreille attentive à leurs préoccupations».

Originaire de l’Ogooué-Ivindo, Igor Simard estime que c’est «une fierté pour l’Ogooué-Ivindo» qu’un de ses fils soit promu à de telles responsabilités. Gabriel Ntougou y a vu «un choix hautement» important au regard du rôle que joue cette administration «dans la matérialisation de la vision du chef de l’État formulée dans le plan stratégique Gabon émergent». «Je pars avec un cœur rassuré, car je connais l’homme. Nous avons travaillé ensemble lorsque nous fîmes nos premières classes en tant que conseiller du président de la République de 2011 à 2016», a-t-il exprimé en définissant Igor Simard comme un homme de rigueur et d’action, méticuleux et résilient face aux obstacles.

 
 

1 Commentaire

  1. fakk dit :

    Gabriel Ntougou a passé le 9 mars le témoin à Igor Simard, nouvel administrateur général (AG) de l’Autorité administrative de la Zone économique spéciale (ZES)

    Une erreur de date. 9 avril au lieu de 9 mars. merci

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW