Pour prévenir de nouvelles inondations à Libreville, le ministère des Infrastructures a lancé dans la commune des travaux d’entretien des lits de rivières censés durer deux mois et entièrement financés par l’État gabonais pour une enveloppe globale évaluée à plus d’un milliard de francs CFA, selon la direction générale de la Construction et de l’Équipement.

Les travaux d’entretien des lits de rivières en cours à Libreville sont censés prévenir les inondations (illustration). © ONG H2O Gabon

 

À l’approche de la grande saison des pluies, le gouvernement entend régler à l’avance la question des inondations à Libreville et dans les communes environnantes. Ces derniers jours, des travaux d’entretien des lits de rivières ont été lancés dans la capitale, et bénéficient du financement de l’État gabonais, précise Jean de Dieu Ndoutoume Nguema.

Selon le directeur général de la Construction et de l’Équipement, ces travaux qui sont censés durer deux mois coûtent «plus d’un milliard de francs» à l’État gabonais. Il s’agit notamment des bassins versants d’Ogoumie (Oloumi), du pont Boulingui et du pont Batiplus.

Ayant effectué une visite sur les différents lieux susceptibles de causer des inondations, le week-end dernier, le ministre de l’Équipement et des Infrastructures a promis de proposer au Premier ministre que les travaux d’entretien des lits de rivières en cours dans la capitale se fassent «au moins deux fois dans l’année». Pour Léon Armel Bonda Balonzi, il s’agit de mettre en pratique les recommandations du président de la République dans le cadre de l’amélioration du cadre de vie des Gabonais.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW