Loukoumanou Waïdi a officiellement pris ses fonctions à la tête de BGFIBank Gabon, le 9 septembre à Libreville. Le nouveau directeur général ambitionne notamment de porter le résultat de la banque à 20 milliards de FCFA en 2019, contre 15 milliards en 2018.

Loukoumanou Waïdi (à droite) et Henri-Claude Oyima, le 9 septembre 2019 à Libreville. © Directinfosgabon.com

 

Nommé début août, Loukoumanou Waïdi a officiellement pris les rênes de BGFIBank Gabon, le 9 septembre à Libreville. L’ancien patron de BGFIBank Cameroun remplace Ludwine Oyeni Amoni, appelée à prendre la tête de la Société gabonaise d’entreposage des produits pétroliers (SGEPP).

Pour le Président du conseil d’administration (PCA) du Groupe BGFI, la nomination de Loukoumanou Waïdi à la tête de la filiale gabonaise est le couronnement de son management à BGFIBank Cameroun. «Tous les quatre ans, les responsables du Groupe BGFI statuent sur la gouvernance de chaque établissement. Après l’évaluation de BGFI Bank Cameroun qui compte quelque 200 employés, nous avons été satisfaits», a affirmé Henri-Claude Oyima, relayé par L’Union du 11 septembre.

Âgé de 55 ans Loukoumanou Waïdi est titulaire d’un diplôme d’ingénieur de génie civil et d’un diplôme d’administrateur économique et financier. Directeur de BGFIBank Cameroun, de novembre 2015 à sa nouvelle nomination, il cumule une grande expérience dans l’économie et les finances. Au Gabon, il a notamment servi à la direction générale de l’Économie, au ministère de la Planification et dans plusieurs établissements financiers.

Une expérience que le nouveau directeur général compte capitaliser pour atteindre les objectifs assignés dans ses nouvelles fonctions. «Mon rôle est de veiller à ce que le Plan stratégique de la banque soit respecté pour atteindre les objectifs en 2020 : c’est-à-dire 20 milliards de francs CFA de résultat net à la fin de l’année prochaine», a déclaré Loukoumanou Waïdi.

Vieille de 45 ans, BGFIBank Gabon est leader du secteur aussi bien en matière de dépôts que de crédits, avec 45 % de parts de marché. En 2018, l’établissement bancaire a réalisé un bénéfice net de 15,2 milliards de francs CFA, en augmentation de 87,5% par rapport à 2017.

 
 

1 Commentaire

  1. endamane dit :

    cela commence t’il par la ferméture de l’agence cassiopée?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW