En vue de s’enquérir de la situation de Serge Maurice Mabiala, le secrétariat général du Parti démocratique gabonais (PDG) était, dans la matinée du 18 septembre aux portes du camp Roux (DGR) avant de se déporter vers le tribunal de Libreville à la rencontre de Sidonie Ouwé.

Faustin Boukoubi au sortir de son entrevue au tribunal avec Sidonie Ouwé, le 18 septembre 2015. © Gabonreview

Faustin Boukoubi au sortir de son entrevue au tribunal avec Sidonie Ouwé, le 18 septembre 2015. © Gabonreview

 

Dans les geôles du camp Roux à la Direction générale des recherches (DGR) depuis le jeudi 17 septembre, Serge Maurice Mabiala a reçu le soutien du secrétariat général du PDG. La petite délégation ayant effectué le déplacement du camp Roux était conduite par Faustin Boukoubi, secrétaire général du parti au pouvoir.

Faustin Boukoubi, en fin de matinée, devant le camp Roux. © Gabonreview

Faustin Boukoubi, en fin de matinée, devant le camp Roux. © Gabonreview

Accusé, selon le procureur de la République près le Tribunal spécial de lutte contre la délinquance financière et économique, d’avoir détourné à son profit personnel près de 2 milliards de francs CFA alors qu’il était directeur de la Direction des grandes entreprises, Serge Maurice Mabiala a eu de nombreux soutiens. Ceux-ci, pour la plupart, estiment que l’accusé est victime d’un plan machiavélique visant fragiliser le mouvement «Héritage et Modernité» dont il est l’une des figures de proue.

Après les soutiens, la veille, des membres de l’Union nationale (parti de l’opposition), des leaders de la société civile et des autres membres d’«Héritage et Modernité», Serge Maurice Mabiala a reçu, le vendredi 18 septembre en fin de matinée, le soutien de Faustin Boukoubi qui a tenté en vain de le rencontrer.

Après le refus des gendarmes de l’introduire dans la salle où se trouve leur camarade, la délégation du PDG s’est dirigée au palais de justice où elle a rencontré Sidonie Flore Ouwe. Au sortir de cette rencontre, le secrétaire général du parti au pouvoir a laissé entendre : «A ce stade, tout ce que nous pouvons faire c’est espérer que la justice suive les procédures légales et que la dignité du prévenu soit respectée. Nous avons obtenu de nos interlocuteurs qu’effectivement tout se déroule conformément à la procédure et que des instructions ont été données aux services de la gendarmerie afin que l’intéressé soit traité avec dignité». Et d’ajouter : «pour le moment nous n’avons pas demandé de libération immédiate parce qu’ils sont encore dans les délais légaux de 48 heures. A l’issue de ce délai légal, nous pourrons voir qu’elles sont les dispositions à prendre. Mais, pour le moment, nous laissons la justice faire son travail. Nous n’avons pas, conformément aux procédures, le droit de le rencontrer. Mais nos avocats l’on rencontré. Ils nous ont rassuré qu’il avait le moral et qu’il est bien traité».

A titre de rappel Serge Maurice Mabiala est membre du Bureau politique du PDG pour la ville de Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié. Faustin Boukoubi venait donc là s’enquérir de la situation d’un cadre de haut niveau de son parti.

 

 
 

16 Commentaires

  1. Jean jacques dit :

    M.le SG.il ne faut pas soutenir des gangs commeça.s’il est coupable il doit faire la prison.et la justice bloque tous ces biens.

    • FuikaLand dit :

      Je ne dis pas non.
      Sauf que si je vous suis jusqu’au bout ça donnerait impunité zéro c’est ça?
      Ali,Maixent,Manfoumbi,Patience Dabany,Assele,Essonghe (liste non exhaustive)ils répondront de leurs actes (mille fois plus dommageable pour les finances du pays)quand?
      Deux poids,deux mesures ça va bien cinq minutes!

  2. Le Gabon en chantier dit :

    Mais jj tu es terrible de quel gang parles tu? Patience dabany ne dirige t elle pas un gang en volant des terres dans tout le pays et lui meme ali bongo ne dirige t il pas un gang avec lequel il pille le Gabon.n importe quoi non sens

  3. imagine56 dit :

    Monsieur Boukoubi, a attendu trop longtemps avant de s’enquérir
    sur la situation de Mabiala, en le regardant sur TV+ donner des explications vaseuses, j’ai compris qu’il le faisait la peur au ventre.

    Vraiment Boukoubi ne mérite pas le poste de SG du PDG, c’est un général peureux, je ne sais pas s’il s’est rendu compte que ceux de l’UN , l’ADRE de Divungui , la société civile étaient là bien avant lui.

    En ce moment, il est partagé, prendre ouvertement parti pour Héritage et Modernité ou finir au camp Roux comme Mabiala, la question ne se pose pas, il a la trouille.

    • Ciel dit :

      c’est la honte qui l’a menée la bas, bien après l’UN, ADHRE et société civile!!! le comble c’est qu’il soit partit pour dire n’importe quoi!!! Mme Mabiala doit tous les chasser, elle n’a pas besoin de poltrons, ABC et Michel Menga et les autres suffisent largement.

  4. Max Ondo dit :

    Mon cher Jean Jacques, je ne sais pas dans quelle planète tu vis, mais je note que tu n’es pas en phase avec la réalité planétaire actuelle car tes prise de position sont dignes d’un individu qui a des troubles psychiques. Je suis d’accord que Mabiala fasse la prison s’il est prouvé qu’il a détourné. Ton frère et pote ali bongo a fustigé à Paris de la manière dont son mari maixent avait été interpellé sans convocation; mais c’est exactement le même film que nous venons de suivre lors de l’arrestation de Mabiala: PAS DE CONVOCATION-INTERPELLATION MUSCLEE A 5H DU MATIN. Jean Jacques, grandi et arrete d’écrire des betises.

  5. Elias Mve dit :

    Maixent Acrombessi, s’il avait reçu une convocation en bonne et due forme, aurait toujours été prêt à venir répondre aux questions », fustige le Président gabonais tout en précisant que « la France a attendu le dernier jour de son voyage, au moment où il prenait l’avion pour venir l’interpeller de manière particulière, qui relevait simplement de la politique du spectacle ». Ali Bongo dénonce la manière dont Maixent avait été interpellé; ok et le cas de MABIALA? at-il reçu une convocation?

  6. Question de temps dit :

    De la petite secretaire de direction au ministre d’Etat en passant par les directeurs et secretaires generaux tous ont mi la main a la caisse sauf qu’on choisi les personnes a poursiuvre en jutice

  7. ETOUGHE dit :

    Ke fait-on de la présomption d’innocence?

  8. L :) L dit :

    J’espère que Patience Dabany va enfin etre traduite en justice pour avoir détourner les fond d’une banque où les gabonais avaient placé leurs argent. Rien que pour ça je reste curieux de la portée de cette justice.

  9. Che Guevara dit :

    Tous les actes que pose ce régime maffieux qui inverse les valeurs ne sont plus crédibles. Et tous ceux qui en font les frais passent nécessairement pour des martyrs de la lutte pour la libération totale du Gabon. Les choses vraies se feront après la chute des Bongo-PDG.

  10. Roberto dit :

    Si Mabiala est un voleur, normal qu’il soit poursuivi ! Mais anormal que d’autres voleurs ne soient pas poursuivis eux aussi. Si on s’attaque au problème de la corruption dans ce pays, il faut commencer par la tête, d’abord la famille Bongo, Ali, Accrombessi, Mamfoumbi, secrétaires généraux, directeurs généraux : la justice doit être impartiale pour tous les véreux ! Il ne peut pas y avoir deux poids, deux mesures. Et cette arrestation, ressemble plus à un règlement de compte au sein du PDG.

  11. james265 dit :

    Cette arrestation est très maladroite pour le parti au pouvoir est pourtant qui n’a pas volé dans ce pays où tout est permis au mépris des lois , les émergeant sont entrain de se manger entre eux.

    • Djouori dit :

      Chers compatriotes,
      C’est une betise de plus de ces gamins qui croyaient que le pouvoir c’etait juste rester dans un palais. Si j’etais procureur de la republique, j’aurais pris tous les risques du monde pour arreter d’abord celui qui a fait un faux acte de naissance et ses complices et ensuite je pouvais prendre tous ceux qui ont vole de l’argent. Helas je ne serais qu’un pauvre juge du siege chez qui les dossier n’arrive jamais. La priorite numero un du Gabon est d’interdire a tout ceux qui n’ont pas d’actes de naissance de ne pas se presenter en 2016. C’est tout. Notre slogan ne dois pas changer: pas d’acte de n’aissance pas de candidarture! Bientot vous verrez cette banderole partout.

  12. Ngouss mabanga dit :

    le PDG, Parti Démagogique du Gaspillage.Son SG vient demander à sa part du gâteau sinon il finira “sa vie en prison”
    rire, des vrais comédiens de la farce et du mensonge…les fils de Belzbute

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW