Le ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou participe du 11 au 12 février 2020, à Rome en Italie, à la 43e session du conseil des gouverneurs du Fonds international de développement agricole (Fida), sur le thème : «Investir dans des systèmes alimentaires durables pour éliminer la faim à l’horizon 2030».

Le ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou au cours de son discours inaugural. © Gabonreview (Capture d’écran)

 

Les travaux de la quarante-troisième session du conseil des gouverneurs du Fonds international de développement agricole se sont ouverts le 11 février, à Rome. La délégation gabonaise est conduite par le ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou. Il s’agira pour les participants de réfléchir sur des stratégies en vue d’adapter la politique du Fonds international de développement agricole aux Objectifs du développement durable à l’horizon 2030.

Devant la plénière du conseil des gouverneurs, Biendi Maganga Moussavou a plaidé pour la mise en place par les chefs d’État, d’une vraie coordination de leurs systèmes alimentaires nationaux. Pour ce dernier, le développement de l’agriculture demeure un levier sûr pouvant permettre l’atteinte des objectifs du développement durable à l’horizon 2030.

«Nous sommes tous d’accord pour dire que le développement de l’agriculture, sa formalisation et son optimisation demeurent les seuls moyens pouvant nous permettre d’atteindre la plupart des objectifs du développement durable que nous visons pour 2030. Comme exemple, nous avons le volume des importations alimentaire en Afrique qui représente 30 milliards de dollars. Réinvestir sur le continent serait un formidable levier de croissance», a déclaré Biendi Maganga Moussavou, invitant les chefs d’État à mettre en place une vraie coordination de systèmes alimentaires nationaux pour qu’ils soient durables et cohérente.

Durant les quarante-huit heures d’échanges, le conseil des gouverneurs discutera du rôle et des enjeux du Fida en matière de soutien à des systèmes alimentaires durables, inclusifs, nutritifs et efficaces. Ces séances interactives sont axées sur les thématiques ci-après : investir dans des systèmes alimentaires durables pour éliminer la faim d’ici à 2030; le rôle de la douzième reconstitution des ressources du Fida dans la réalisation des ODD et les tendances du financement du développement du Fida.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW