Les 23 Bleues retenues pour défendre les couleurs de la France au Mondial 2019, du 7 juin au 7 juillet, enregistrent la présence de Viviane Asseyi. La jeune franco-gabonaise de 25 ans totalise 30 sélections pour cinq buts.

Viviane Asseyi © D.R.

 

Du 7 juin au 7 juillet prochain se tiendra en France, la Coupe du monde féminine. Au nombre des 24 équipes qui seront en compétition, celle du pays hôte dont la sélectionneuse a annoncé le 2 mai, les 23 joueuses retenues pour défendre les couleurs nationales. Parmi elles figure Viviane Asseyi.

La jeune Franco-Gabonaise de 25 ans a démarré chez les Bleues en 2013. Ses 30 sélections et ses cinq buts ont convaincu la sélectionneuse Corinne Diacre, qui l’a donc retenu pour le Mondial, le 2 mai dernier. Viviane Asseyi a appris la nouvelle aux côtés de sa mère devant l’objectif des Girondines de Bordeaux (D1 française), où elle est depuis l’été dernier. «On va aller la chercher cette coupe», a lancé la mère de la joueuse visiblement émue sur la vidéo relayée dans les réseaux sociaux et retweetée par l’international gabonais Denis Bouanga.

Attaquante, elle s’appuie sur sa vitesse et ses capacités de buteuse pour faire mal aux défenses adverses. Avec les Girondines, elle a réalisé «la meilleure saison de sa carrière avec 12 buts marqués en 21 rencontres de championnat», soutiennent plusieurs observateurs du football français. D’autant que la joueuse n’avait «jamais franchi la barrière des 10 buts en D1». Viviane Asseyi a d’ailleurs reçu le trophée du plus beau but de la saison 2018-2019.

Pour beaucoup de Gabonais et particulièrement son père Rodrigue Asseyi, ancien présentateur vedette du journal et grand reporter à la radio Africa n°1 au début des années 2000, c’est une «fierté». «Je suis fier pour elle ? C’est le résultat d’un travail bien fait et avec conviction. Le Gabon n’est pas représenté à ce Mondial, mais il y aura Viviane», s’est ému l’actuel conseiller en communication du président de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite(CNLCEI).

Si le rêve de Viviane Asseyi est de remporter cette compétition, ses supporters auront les yeux rivés sur elle dès le 7 juin à l’occasion du match d’ouverture qui opposera la France et la Corée du Sud, au Parc des princes (Paris).

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW