Si les banques accordent leurs faveurs aux administrations publiques et au secteur privé, elles le font de moins en moins aux entreprises publiques. En 2018, leurs crédits se sont contractés de 50,4% à 14 milliards de francs CFA.

Les banques prêtent de moins en moins aux entreprises publiques. © Gabonreview

 

2018 n’a pas souri aux entreprises publiques en matière de soutien bancaire. Les crédits bruts attribués aux entreprises se sont contractés de 50,4% à 14 milliards de francs CFA, contre 28,2 milliards en 2017, ou 42 milliards en 2016. Cette énorme régression représente seulement 1,7% du total des crédits bruts en 2018, évalués à 1695,4 milliards de francs CFA.

Si les entreprises publiques ont grincé des dents, les administrations publiques, elles, ont littéralement jubilé, avec des crédits bruts en hausse de 6,4%. Soit 491,2 milliards de francs CFA en 2018, contre 461,5 milliards en 2017. «Ceux-ci représentent 29% de l’ensemble des crédits bruts distribués», indique la direction générale de l’Économie.

En hausse de 3,8% par rapport à rapport à 2017, le total des crédits bruts distribués en 2018 a été boosté principalement par le secteur privé. Celui-ci a vu ses crédits bruts se raffermir de 5,9% à 1113,8 milliards de francs CFA, contre1051,6 milliards en 2017. Soit 65,7% du total de crédits distribués en 2018, contre 64,4% en 2017.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW