Accompagner l’Etat et les partenaires au développement dans les secteurs stratégiques de l’éducation et de la santé, c’est le pari que Lucie Daker Akendengué, président du Conseil départemental de Bèndjè, a fait, en initiant une caravane de distribution de kits scolaires, de kits pédagogiques et de produits sanitaires. Elle en est à sa deuxième édition.

Des médicaments pour les dispensaires et cases de santé. © Gabonreview

Des médicaments pour les dispensaires et cases de santé. © Gabonreview

 

Le département de Bèndjè, dans la province de l’Ogooué-Maritime a, entre autres particularités, d’être à cheval entre l’île Mandji, où se trouve le chef-lieu et la capitale provinciale, Port-Gentil, et le continent. Le plan de développement local réalisé dans le cade du programme d’appui aux réseaux territoriaux pour la gouvernance locale et le développement (ARTGOLD) a fait ressortir que ce département devait faire face à un certain nombre de contraintes du fait de son enclavement : difficulté à y affecter des personnels administratifs et enseignants, absence de cycle pré-primaire, absence d’une base pédagogique pour le suivi et l’animation pédagogique, etc. Ainsi, «l’enclavement de la quasi-totalité des établissements du département de Bèndjé, accentué par l’insuffisance des moyens de transport (embarcations) favorise un peu plus l’isolement des populations» et «les coûts élevés des fournitures scolaires découragent souvent les parents à inscrire les enfants en début d’année».

En ce qui concerne la santé, le même plan de développement local a relevé, entre autres difficultés, l’absence d’une chaîne de froid qui constitue «un handicap à la conservation des produits pharmaceutiques tels que les sérums et les vaccins qui servent à faire face aux morsures de serpents et autres pathologies».

Des kits pour les élèves. © Gabonreview

Des kits pour les élèves. © Gabonreview

Pour accompagner la mise en œuvre progressive du plan de développement élaboré par l’Etat gabonais en partenariat avec le Programme des Nations-Unies pour le développement (Pnud), le président du Conseil départemental, Lucie Daker Akendengué, a initié, depuis l’année dernière, une caravane sociale afin de soutenir les établissements scolaires et les structures sanitaires. Les effets positifs ne se sont pas fait attendre car, pour la deuxième édition de cette caravane, le constat, pour ce qui concerne le secteur éducation, est un engouement des parents à inscrire ou réinscrire leurs enfants. C’est ainsi que pour la tournée qu’elle vient d’effectuer, 605 kits scolaires ont été distribués aux élèves de tous les niveaux, de la 1ère à la 5ème année, tandis que les établissements se sont vu doter de kits pédagogiques. Quant aux structures sanitaires, elles ont été fournies en médicaments.

Selon Lucie Daker Akendengué, cette politique se veut la traduction de la volonté du chef de l’Etat de mettre l’éducation et la formation au centre des préoccupations de développement. Elle veut également encourager les enseignants, les parents et tous les partenaires de l’éducation qui, dans des conditions difficiles, ont hissé les établissements du département parmi ceux réalisant les meilleurs résultats du bassin pédagogique. Elle compte donc poursuivre, selon ses moyens, ces actions de soutien complémentaires de celles entreprises par l’Etat et les partenaires au développement.

 

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW