Alain-Claude Bilie-By-Nze tente de colmater les brèches de l’édifice de football gabonais. Il s’est le 8 mars avec le bureau de l’Association nationale des footballeurs professionnels gabonais (ANFG) sur la défense des droits des footballeurs, et surtout l’assainissement du football gabonais.

Le ministre de Sports, Alain-Claude Bilie-By-Nze au siège de l’Association nationale des footballeurs professionnel du Gabon, le 8 mars 2019. © Gabonreview

 

© Gabonreview

Le ministre des Sports s’est rendu le 8 mars au siège de l’Association nationale des footballeurs professionnels gabonais (ANFG). Alain-Claude Bilie-By-Nze s’est entretenu avec le bureau de cette structure engagée dans la valorisation du statut des footballeurs gabonais.

Les échanges ont essentiellement tourné autour de la défense des droits de footballeurs, le suivi de leurs contrats et carrières, leur prise en charge et surtout l’assainissement de l’environnement footballistique gabonais.

Le ministre est revenu sur le décès, le 3 mars à Libreville, d’Hermann Tsinga, joueur d’Akanda FC lors de la deuxième journée du National Oil foot. Alain Claude Bilie-By-Nze a réaffirmé certaines dispositions prises par les autorités pour mettre les athlètes à l’abri. En collaboration avec le ministère de la Santé, «il a été décidé de la systématisation des examens médicaux à l’ensemble des footballeurs qui prennent part aux championnats D1 et D2».

Il est également prévu la «mise en place des inspections afin de vérifier si les clubs disposent de l’environnement médical pour la bonne prise en charge des joueurs», mais également de s’assurer en «amont que de bons examens ont été menés. Cela va jusqu’à vérifier le parcours, les références de ceux qui sont présentés comme médecins d’équipes ou kinés».

Pour sortir les footballeurs des incertitudes contractuelles, il faut analyser «les éléments contractuels entre les clubs et les joueurs. Est-ce que les joueurs disposent des contrats en bonne et due forme ? Est-ce que ces contrats les protègent suffisamment, est-ce qu’ils sont convenablement payés ? Tout cela fera l’objet d’inspection», a rassuré  Alain Claude Bilie By Nze.

Si le ministre s’est dit disposé à travailler avec l’AFNG, il a rassuré ses membres sur l’accompagnement du ministère sur l’ensemble des domaines de compétences de l’ANFG. Les footballeurs ont invité le ministre à prendre part au congrès annuel de la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (Fifpro), prévu le 11 avril à Libreville.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW