Une équipe de jeunes gabonais, spécialisée dans la digitalisation, viennent d’«ouvrir» la boutique en ligne Lesbonswaz (lesbonswaz.com). Il s’agit d’un «site moderne d’achat-vente rapide d’articles», offrant plusieurs avantages. Avis aux annonceurs sur Facebook.  

La page d’accueil de la plateforme en ligne. © Capture d’écran

 

Une nouvelle enseigne ouvre ses portes dans l’univers très éclectique du e-commerce au Gabon. Conçue par des jeunes gabonais, la boutique en ligne Lesbonswaz est un site web qui permet aux visiteurs de commander et/ou payer des produits et/ou des services. Ce projet a été mis sur pied par un groupe de référents tout droit sorti de l’École 241, à Libreville.

 Lesbonswaz est présenté comme un «site moderne d’achat-vente rapide d’articles», a affirmé l’un des promoteurs du site, consultant en digitalisation. Cette enseigne «s’adresse aux particuliers, commerçants de profession libérale, aux jeunes et toutes les personnes intéressées par le deal», a souligné Jacob Koudjonou Ondeno, par ailleurs responsable d’une agence de communication.

Cette e-boutique donne la possibilité à tout vendeur de publier une annonce, après une inscription totalement gratuite. En plus de fournir un espace de vente, Lesbonswaz offre encore plus aux annonceurs, avec l’intégration des réseaux sociaux pour «rejoindre une communauté des gens qui vendent près de chez vous». À cela s’ajoute un tableau de bord pour «gérer vos annonces et vos ventes sur tous vos appareils».

«Une fois dans votre espace, vous pouvez insérer les articles que vous voulez vendre en fixant vos modalités : vente direct ou aux enchères, par exemple. Un autre avantage offert par le tableau de bord est le tchat, donnant ainsi la possibilité d’échanger en direct avec les clients», a expliqué Jacob Koudjonou Ondeno. «Le plus que nous apportons, c’est la modernité avec l’intégration des réseaux sociaux, la messagerie, le tableau de bord, la fluidité, l’esthétique du site, etc.», a-t-il ajouté. Toutefois, Lesbonswaz ne garantit pas la qualité et la fiabilité des produits et services, qui incombent à l’annonceur ou au vendeur. «Au niveau du business à proprement parler, le vendeur est le seul maître à bord», a précisé Jacob Koudjonou Ondeno, soulignant cependant qu’une équipe intervient en back-office pour l’«aspect technique» du site.

La publication d’annonce est entièrement gratuite sur Lesbonswaz, obligeant ainsi les promoteurs à se tourner vers la publicité pour rentabiliser leur business. «Nous avons des partenaires derrière nous. Nous sommes dans le principe d’annonces gratuites, financées par la publicité. Notre objectif est de faire connaître le site, le référencer et faire venir des annonceurs», a détaillé Jacob Koudjonou Ondeno.

Moins d’un mois après la mise en ligne du site, celui-ci flirte déjà avec les 1000 visiteurs. «Notre objectif est d’atteindre les 50 000 à 65 000 visiteurs au moins, en six mois», a-t-il souhaité. En attendant cet horizon, l’équipe derrière l’e-boutique réfléchit déjà sur d’autres offres. «Nous avons l’ambition de mettre en place des rubriques nécrologiques. Ce genre d’annonces nécessite au bas mot 25 000 francs. Nous voulons donner la possibilité à nos clients de le faire à moindre coût, de l’ordre de 2 à 3000 francs. Nous ne nous positionnons pas en concurrents des acteurs qui excellent déjà dans ce domaine. Nous donnons juste la possibilité d’accroitre les espaces d’annonce en proposant une plateforme sur le web, en plus des canaux traditionnels», a conclu Jacob Koudjonou Ondeno. Le site se présente comme une bonne alternative à Facebook qui, au Gabon, s’est érigé en plateforme d’annonces en tout genre.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW