À en croire le directeur général de la SEEG, la fin des coupures d’électricité vécues ces dernières semaines à Libreville est envisageable au début du mois d’avril prochain. Une solution serait en passe d’être trouvée.

La centrale thermique d’Owendo. © D.R.

 

Depuis le début du mois de mars, plus aucun jour ne se passe sans qu’un quartier de Libreville n’enregistre de coupure d’électricité. D’une trentaine de minutes pour les zones les moins impactées, ces délestages peuvent durer plusieurs heures dans d’autres zones. Dans un communiqué diffusé, le 13 mars, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) justifiait ces perturbations par «l’indisponibilité de certains moyens de production». La Société assure néanmoins que ce problème est en passe d’être résolu.

Selon Jean Pierre Lasseni Duboze, le directeur général de la SEEG, la situation devrait revenir à la normale «entre le 3 et le 4 avril prochain». D’autant que sur le site d’Owendo à Akournam 2, où la Société a sa centrale thermique, l’opération de réparation de la turbine ayant connu une avarie «est en cours», à en croire le responsable du site. Cette réparation, dit-on, était prévue depuis quelques mois, dans le cadre des opérations d’entretien du matériel de la SEEG.

Après la réparation de la turbine en panne, la SEEG assure que sa production devrait atteindre «plus de 9 Mégawatts». Cette turbine à gaz a une puissance de 13MW. Espérons que le remplacement de celle utilisée actuellement permettra d’en finir avec les délestages.

 
 

1 Commentaire

  1. Observateur + dit :

    “Électricité : La fin des délestages, c’est pour le 4 avril !” Et la fin des baisses de tension c’est pour quand?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW