L’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI-Gabon) a organisé, le 19 février, à son siège de Libreville l’atelier de restitution de l’étude sur la création du «Women Business Center Gabon», en présence des représentantes d’associations féminines et des banquiers.

La directrice de l’ANPI-Gabon, Nina Alida Abouna, lançant les travaux de l’atelier de restitution de l’étude sur la création du «Women Business Center Gabon». © Gabonreview

 

Le cabinet international Comete a restitué, le 19 février, à l’Agence nationale de promotion des investissements, les résultats des différentes études réalisées sur le projet de création d’un centre d’affaires pour femmes, baptisé «Women Business Center Gabon».

Les participantes à l’atelier de restitution de l’étude sur la création du «Women Business Center Gabon». © Gabonreview

Au terme des six mois d’étude sur les outils de la structuration et de la création du centre d’affaires pour femmes, 8 documents ont été présentés en atelier pour observation, suggestion, commentaire et approbation, afin de mieux apprécier le projet. Il s’agit de l’étude d’opportunité de la création du Women Business Center, du Business plan et de six manuels de procédures du Women Business Center.

«Cet événement(…) constitue une étape importante pour la structuration du dispositif institutionnel dédié à l’entrepreneuriat féminin. L’ensemble des outils qui seront présentés conduiront au pilotage et à la gouvernance du Women Business Center Gabon», a assuré la directrice de l’ANPI.

Nina Abouna assure que ce centre est un outil stratégique, car il «apportera une assistance aux femmes dans l’entrepreneuriat, en termes de conseils, information, renforcement des capacités et accompagnement sur les opportunités d’investissements sectoriels.»

Le projet de création du Woment Business Center s’inscrit dans la composante 2 du Projet de promotion de l’investissement et de la compétitivité (PPIC). À terme, cette structure sera chargée d’offrir des services adaptés pour faciliter l’accès des femmes entrepreneurs aux services de développement d’entreprises. Il s’agit notamment de renforcement des capacités aux organisations d’appui à l’entrepreneuriat féminin, soutien  à la création et la consolidation des entreprises et enfin, la conduite des études et le plaidoyer.

Selon les statistiques de l’ANPI, en 2017, le nombre d’entreprises créées par les femmes, modifiées et en cessation est de 1557, dont 1175 entreprises individuelles, 65 Sociétés unipersonnelles à responsabilité limitée, 111 sociétés à responsabilité limitée et 20 sociétés civiles immobilières.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW