L’Inspection générale d’État du Sénégal a formellement demandé des poursuites judiciaires contre Sindiély Wade pour détournement de deniers publics.

Gabonreview.com - Sindiély Wade - © D.R.

Le rapport provisoire ayant sanctionné la mission de vérification administrative et financière du Festival mondial des arts nègres (Fesman) par l’IGE, d’après le site setal.net, a été adopté par le comité de validation de ce corps de contrôle. Selon le quotidien Libération, il ressort de ce rapport que l’Inspection générale d’État a formellement demandé des poursuites judiciaires contre la fille de l’ancien président de la République, Sindiély Wade, déléguée adjointe au Fesman pour détournement de deniers publics. Cette accusation est relative à la disparition d’une contribution d’un montant d’un milliard de francs CFA du Gabon à l’organisation du Fesman sur les 2 milliards qui auraient été versés.

Cuisinée par les auditeurs de l’Inspection générale d’État, Sindiély avait contesté le montant. Néanmoins, dans un questionnaire soumis par l’IGE, elle s’avouait incapable de justifier les dépenses d’un montant de deux cent cinquante millions de francs CFA qu’elle s’était engagée à rembourser. L’IGE a par ailleurs indiqué que le festival a couté au contribuable sénégalais 93 milliards FCFA.

Entre les ratés et les impairs, le 3e festival mondial des arts nègres a été jalonné de scandales financiers. Après Dakar en 1966 et Lagos en 1977, le festival mondial des arts nègres 2010 s’était tenu au Sénégal entre le 10 et le 31 décembre 2010 sur le thème de la « Renaissance africaine».

 
 

2 Commentaires

  1. scha dit :

    encore et toujours des malversations!

  2. Martin Modou dit :

    Afrique, afrique..

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW