La problématique de l’exclusion financière a été récemment été évoquée à Lomé entre le Gabon et le Togo. Le Gabon souhaite en effet s’inspirer du modèle togolais en vue d’insuffler l’inclusion financière sur ses terres pour aider les populations exclues du système bancaire classique.

Le Gabon souhaite s’inspirer de l’expérience togolaise en matière de finance exclusive. © corporatefinanceinstitute.com

 

Le Gabon souhaite insuffler une meilleure inclusion financière. Cette offre de services financiers et bancaires à faible coût est destinée aux consommateurs en difficultés et exclus des services traditionnels. Libreville veut s’inspirer du modèle togolais, à travers le Fonds national de la finance inclusive (FNFI). Ce mécanisme a été lancé par le Togo en 2014 pour accompagner les populations vulnérables, à travers le microcrédit.

Les contours de ce projet ont été discutés entre les deux pays, à l’occasion du 1er Forum international sur l’assurance maladie dans la zone Conférence interafricaine de la prévoyance sociale (Cipres), du 3 au 9 mars à Lomé. «Nous avons été renseignés que le modèle togolais fonctionne mieux et nous avons jugé utile, en marge de cette conférence, de rencontrer les autorités togolaises pour nous faire état du fonctionnement de leur modèle», a souligné le ministre gabonais délégué à la Santé.

Selon Jonathan Ndoutoume Ngome, les membres de la délégation gabonaise ont ainsi été «édifiés par des explications données». La partie togolaise quant à elle, à travers le secrétaire d’État à l’inclusion financière, s’est dite satisfaite des échanges avec le Gabon. En effet, cette rencontre a permis de «constater les avancées du Togo au niveau du volume de crédit dans l’accompagnement de l’investissement en faveur des populations», s’est réjouie Mazamaesso Assih.

Une coopération entre les deux pays, sur la formation d’experts et techniciens gabonais au Togo, a été évoquée en vue de mettre en œuvre le même modèle au Gabon. Selon la première enquête Consommateur FinScope Togo 2016, 60% de la population togolaise ont accès aux services financiers et environ 27% des Togolais ont accès au crédit. Le pays table sur inclusion financière de 40% de la population adulte à l’horizon 2020.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW