En partenariat avec la structure de microcrédit Finam, le gouvernement gabonais devrait bientôt mettre à la disposition des groupements d’associations œuvrant dans les activités génératrices de revenus (AGR) un fonds spécial devant leur permettre de financer leurs projets.

Les porteurs de projets d’AGR bientôt financés par le gouvernement (illustration). © Edmond Dingamhoudou/Banque mondiale

 

La suppression, en février, du Fonds d’action sociale (FNAS) n’a pas entamé l’ambition du gouvernement de soutenir les associations et groupements d’associations œuvrant dans le domaine des activités génératrices de revenus. En partenariat avec la structure de microfinance Finam, le ministre du Commerce et des PME et PMI a annoncé récemment la mise à disposition d’un fonds devant permettre le financement des projets de ces associations. Un atelier de formation sur le sujet a eu lieu la semaine dernière à Libreville. Celui-ci a vu la participation de 200 porteurs de projets environ, venus de tout le pays.

«Grâce à ce fonds précieux, la Finam pourra agir sans inquiétude sur le terrain», se réjouit déjà David Mbadinga, alors que certains potentiels bénéficiaires craignent que les taux de remboursement imposés par Finam soient élevés, à l’instar d’autres établissements bancaires de la place. À cette inquiétude, le ministre du Commerce et des PME/PMI et son partenaire ont assuré qu’il n’en sera rien. Les remboursements se feront à des taux bas, selon le respect des conditions d’attribution du prêt par chaque récipiendaire.

 
 

1 Commentaire

  1. OVENG FAME dit :

    toujours des projets!!!! à quand la concrétisation???

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW