Décidé à la faveur du Conseil des ministres du 2 octobre dernier, le projet de décret portant transfert, à titre gracieux, de certains des titres fonciers appartenant à l’État à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) vient d’être purement et simplement annulé. Une décision plutôt surprenante que la Primature justifie par l’instruction d’Ali Bongo et «les diverses réactions» négatives suscitées par l’annonce faite des semaines plus tôt. Ci-après, le communiqué laconique du gouvernement.

© Gabonreview/ Shutterstock

 

Libreville, le 20 novembre 2019 – Le Conseil des ministres en sa séance du 2 octobre 2019 avait, sur présentation du ministre de l’Économie, des Finances et des Solidarités nationales, annoncé sa décision de transférer à titre gracieux à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) certains titres fonciers de l’État.

Cependant, devant les diverses réactions suscitées par cette décision et instruit à cet effet par le président de la République, chef de l’État, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, le Gouvernement informe les Gabonaises et les Gabonais de l’annulation pure et simple de celle-ci.

Communication Gouvernementale

 
 

1 Commentaire

  1. Gayo dit :

    La première fois que Ali Bongo fait cas d’une levée de bouclier de la population et des forces vives de la société civile. Tu l’aurais fait depuis 2009 ca t’aurais éviter beaucoup de pièges de ta mythomanie

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW