«Regrettable et ridicule», c’est ainsi que Blanchard Andoume a qualifié, le 14 juin, la réaction de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot). L’instance faitière du football national a assimilé la démission de son ancien vice-président à un «non-évènement».

Blanchard Andoume réagit au communiqué jugé «regrettable et ridicule» de la Fegafoot (photo). © Yoland Mavouroulou/Google Maps

 

S’achemine-t-on vers un clash entre la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) et Blanchard Andoume ? Ce dernier a réagi au communiqué de la Fegafoot ayant taxé de «non-événement» la démission de son ancien vice-président de la commission en charge des équipes nationales.

 «Je trouve regrettable et ridicule ce communiqué défensif de la Fegafoot qui montre encore aux yeux du monde qu’elle passe experte dans le commérage que dans la recherche des moyens efficaces pour relancer notre football. A la Fegafoot, on ne travaille que quand l’équipe nationale A joue. J’ai compris que le sang attire les mouches. C’est pour dire que ce communiqué est un tissu de mensonges», a affirmé Blanchard Andoume le 14 juin, relayé par Gabonallsport.info.

Dans son communiqué, la Fegafoot a regretté le fait que son ancien vice-président ait travaillé étroitement avec le Fonds national du développement du sport (FNDS), sans l’aval du président fédéral. «Il faut que la Fegafoot apporte la preuve de ce que je suis allé confectionner un budget sans l’accord de son président. Toutes les réunions auxquelles j’ai pris part au Fonds ont été avalisées par le président et je ne suis jamais allé seul (…) Donc venir dire que je n’ai jamais eu son aval (celui du président de la Fegafoot, ndlr) est pur mensonge», s’est défendu Blanchard Andoume.

Estimant par ailleurs que l’instance faitière du football national n’a pas «la présence d’esprit de se remettre en question», Blanchard Andoume a exhorté la fédération à «travailler pour le développement du football gabonais».

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW