Le championnat national de football reprend le 25 janvier en 1re division et le 1er février en 2e division. Passé au statut professionnel en 2012, la compétition se jouera en amateur cette saison.

Le championnat se jouera cette année en amateur. © Linafp

 

Au cours d’une réunion d’urgence, le 3 janvier à Libreville, la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), la Ligue nationale de football professionnelle (Linafp) et les clubs ont convenu des dates de la reprise du championnat national de football. Si la compétition reprend ses droits le 21 janvier en 1re division (le 1er février en 2e division), il se jouera sous le statut «amateur».

«Nous jouerons en amateur cette saison, afin de mieux préparer la saison prochaine», a confirmé le président de la Linafp, relayé par L’Union. «La Fégafoot se chargera de saisir les instances internationales, quant à la suspension du statut professionnel de notre championnat», a ajouté Brice Mbika Ndjambou.

Un véritable gâchis après la professionnalisation du football, lancée en 2012 à coups de milliards de francs CFA. Le nouveau format du championnat est un mal nécessaire, ne serait-ce que pour éloigner le spectre de la saison blanche qui plane sur l’exercice 2019-2020. Toutefois, le ministère des Sports doit encore mettre à disposition les financements nécessaires, au plus tard 15 jours avant le démarrage du championnat.

Cette saison, les clubs, aussi bien en D1 qu’en D2, seront répartis en deux poules dans lesquelles ils s’affronteront en match aller-retour. Au terme de cette étape, les trois premiers de chaque groupe obtiendront leur ticket pour les «play-off», tandis que le dernier sera relégué en division inférieure. La phase des «play-off» s’étalera sur un mois, dans une province, et mettra aux prises en match aller simple les équipes rescapées de la phase de poule. Sera déclarée championne l’équipe qui aura engrangé le plus de points à l’issue des «play-off».

La compétition compterait 99 matchs en D1 et une quarantaine en D2. «Ce qui répond aux normes fixées par la Fédération internationale de football association qui exige, au minimum, 90 matchs sur une période d’au moins six mois», a assuré le président de la Linafp.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW