Pour s’être abruptement séparé de son ancien coach Yves Brecheteau en 2013, Akanda FC a été condamné par la Fédération internationale de football (FIFA) le 24 octobre. Le club gabonais est sommé de verser 190 537 francs suisses, soit 115 millions de francs CFA au Français.

Akanda FC a été condamné par la FIFA à payer 115 millions de FCFA à son ancien coach. © D.R.

 

Le football club Akanda a été lourdement sanctionné le 24 octobre par la Fédération internationale de football association (FIFA). L’instance faitière du football mondial a sommé le club gabonais de verser 190 537 francs suisses, soit environ 115 millions de francs CFA, pour à son ancien coach, Yves Brecheteau dont il s’est abruptement débarrassé en 213.

 L’affaire remonte à la saison 2012-2013. Sous l’ancienne appellation de Sapins FC, le club gabonais s’était séparé de son coach en cours de saison. Estimant n’avoir pas recouvré la totalité de son salaire, le Français avait saisi la FIFA afin d’obtenir le paiement des arriérés de salaire.

Dans une correspondance adressée à la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), le 24 octobre, le club de Frederick Gassita est considéré comme «responsable» des dettes contractées par le club FC Sapins. D’autant que, précise la FIFA, «le club est en violation de l’article 64 du code disciplinaire de la FIFA, pour ne pas s’être conformé à la décision du juge unique de la Commission du statut du joueur rendue le 28 juin 2017 condamnant le club à indemniser Yves Brecheteau».

Par conséquent, «la FIFA condamne les dirigeants d’Akanda FC à payer la somme de 190 537 francs suisses ainsi que des intérêts à hauteur de 5% par année au coach Yves Brecheteau». Le club gabonais devrait également verser 13 000 francs suisses à la FIFA en guise de frais de procédure. Le club gabonais dispose de 45 jours à compter de la date de notification pour s’acquitter de sa dette. «En cas de non-paiement, le club gabonais se verrait infliger une amende de 15  000 francs en plus de l’interdiction de recruter sur deux saisons de nouveaux joueurs (…)», précise la FIFA. Une sanction qui pourrait se corser, avec la relégation du club en division inférieure, si Akanda FC ne s’exécute toujours pas indique la FIFA dans sa correspondance.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW