Animée par des professionnels de divers domaines d’activités présentés comme des exemples de réussite, la 6e édition de ce séminaire d’échange d’expérience aura lieu du 3 au 8 juin prochain à Libreville. 300 participants sont attendus cette année.

Josiane Matene de Longueur, la coordinatrice générale et initiatrice des Sambas professionnels (au centre), le 22 mai 2019, à Libreville. © Gabonreview

 

© Gabonreview

Après cinq éditions consécutives ayant directement bénéficié à 650 personnes et impacté des milliers d’autres, Les Sambas professionnels se repositionnent cette année. La tenue de la 6e édition est prévue du 3 au 8 juin prochain au Complexe scolaire Michel Dirat à Libreville. Coordinatrice générale et initiatrice, Josiane Matene de Longueur dit attendre 300 participants, amateurs et professionnels confondus.

Parrainée par l’ancien footballeur international camerounais Patrick Mboma, cette 6e édition verra la participation de 16 coachs. «Un record», reconnaît Latif Ogoula, chargé des relations avec les partenaires du séminaire d’échange de compétences. Il s’agira, entre autres, des habitués comme Pape Diouf (atelier sur le sportif et son environnement), Joëlle Ededegue Ndong (journalisme), David Monfort. Plusieurs nouveaux rejoignent également Les Sambas professionnels cette année, à l’instar de Carole Libizangomo qui animera l’atelier «Entreprendre dans son environnement». Coach et entrepreneuse, la Gabonaise présente cet évènement comme «une plateforme utile», aussi bien pour les acteurs de l’écosystème entrepreneurial national que pour les représentations diplomatiques accréditées au Gabon.

Pour cette 6e édition, en dehors de l’atelier sur le journalisme, dont les 20 places sont intégralement prises en charge par un des principaux partenaires après examen des demandes, la participation aux différents ateliers est fixée «à un coût forfaitaire», qui tient compte des réalités économiques actuelles. Pour les participants amateurs, la formation et la restauration sont à 100 000 CFA, quand les professionnels (fonctionnaires ou agents du privé) débourseront 200 000 FCFA. Cette année, la possibilité est offerte aux entreprises de parrainer les jeunes démunis souhaitant participer au séminaire, informe l’organisation.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW