Gabon Special Economic Zone (GSEZ) et l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) ont signé, le 24 juin à Libreville, un accord de 375 millions de francs CFA visant à appuyer un projet d’éducation environnemental.

Les responsables de GSEZ et l’ANPN signant l’accord, le 24 juin 2019 à Libreville. © Gabonreview

 

Comment concilier développement et préservation dans l’industrie du bois ? Une question à laquelle Gabon Special Economic Zone (GSEZ) et l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) veulent apporter une réponse. À l’occasion du Gabon Wood Show, le 24 juin à Libreville, les deux entités ont signé un accord de 375 millions de francs CFA.

Selon le ministre des Forêts, cet accord permettra d’appuyer un projet d’éducation environnemental qui va permettre aux enfants de l’Estuaire et du Gabon de monter un laboratoire au sein de l’arboretum Raponda Walker et découvrir la forêt gabonaise. «C’est comme ça que l’on espère former les futurs techniciens et ingénieurs de la forêt qui vont continuer cette aventure de développement durable au Gabon», s’est réjoui Lee White.

Créée en 2007, l’ANPN est l’institution de l’État en charge de la mise en œuvre de la politique gouvernementale en matière de parcs nationaux. En d’autres termes, son rôle est de promouvoir et réglementer les activités d’écotourisme dans le réseau 13 parcs nationaux du pays, représentant 30 000 km2 (plus de 11,5% du territoire national).

 
 

1 Commentaire

  1. Ilema Dambessa valiente dit :

    Bonjour, je m’appelle Valiente etudiante en Master 2 Géosciences et Environnement et j’aimerais savoir si au sein de votre organisme c’est possible d’obtenir un stage. je suis titulaire d’un diplome en Master 2. Merci
    Cordialités

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW