En marge de la 3e édition de l’exposition spécifique des produits algériens, du 12 au 17 novembre, à Libreville, les hommes d’affaires algériens se sont rendus le 15 novembre à la Zone économique à régime privilégié (Zerp) de Nkok pour toucher du doigt les potentialités économiques du Gabon.

Algériens et Gabonais immortalisés à l’issue de la visite de la Zerp de Nkok. © ZERP de Nkok

 

La délégation algérienne présente à Libreville dans la cadre de la troisième édition de l’exposition des produits algériens s’est rendue, en fin de semaine, à la Zone économique à régime privilégié (Zerp) de Nkok, située à une vingtaine de kilomètres de Libreville.

Conduite par le ministre algérien du Commerce, Saïd Djelab, accompagnée par son homologue gabonais, Jean Marie Ogandaga, elle s’intéresse aux potentiels économiques de cette zone. L’administrateur général de la Zerp, Igor Simard, a présenté les atouts de cette enclave économique dédiée à la transformation et la diversification de l’économie gabonaise.

«Cette visite avait pour objet de faire toucher du doigt le savoir-faire gabonais à nos frères d’Algérie dans le cadre d’une coopération entre nos deux pays amis et surtout en vue de la Zone de Libre-échange continentale africaine (ZLECA)», a expliqué les responsables de la Zerp.

La délégation égyptienne est à Libreville dans le cadre de la 3e exposition spécifique des produits algériens, du 11 au 17 novembre 2019. L’objet poursuivi par cette exposition est de faire évoluer les échanges économiques et commerciaux entre le Gabon et l’Algérie. Elle constitue également un liant pour la consolidation des relations de coopération entre les entreprises des deux pays.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW