Tenu le 2 avril à Libreville, le conseil d’administration de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a désigné Bernard Gervais de Souza pour conduire les rênes de la société.

Le premier conseil d’administration post-Véolia, le 2 avril 2019. © Gabonreview

 

Le nouveau patron de la SEEG, Bernard Gervais de Souza. © Gabonreview

Le premier conseil d’administration post Veolia de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) s’est tenu le 2 avril à Libreville. C’est Bernard Gervais de Souza qui a été désigné comme directeur général de la société. Il remplace Pierre Lasseni Duboze, nommé en Conseil des ministres du 15 octobre 2018.

«Ce conseil d’administration se tient dans un contexte très particulier. C’est le premier conseil d’administration post Veolia pour acter et valider les nouveaux administrateurs de la SEEG et désigner une nouvelle gouvernance. Un nouveau directeur général a été nommé au conseil d’administration», a confié le président de séance du conseil, Roger Owono Mba.

Après un bref passage de trois ans et demi à la Société nationale de Patrimoine, Bernard Gervais de Souza regagne la SEEG, entreprise dans laquelle il a travaillé pendant 31 années. «Je suis profondément heureux de la confiance qui m’a été témoignée en me portant à la tête de la Société d’électricité et d’eau du Gabon. C’est une société que je connais bien. Aujourd’hui, je sens bien le poids des responsabilités qui sont les miennes. Donc je me suis engagé auprès du conseil d’administration pour aller au bout de la mission qu’ils m’ont confiée», a déclaré le nouveau directeur général de la SEEG.

Si Bernard Gervais de Souza dit ne pas avoir dans l’immédiat un plan structuré de la nouvelle trajectoire que devra emprunter la SEEG, l’homme assure fixer un cap précis. Il s’agira  de prendre connaissance des réalités vécues par l’entreprise, prendre attache avec tous les collaborateurs et partenaires sociaux de la SEEG et accueillir les instructions qui lui viendront du conseil d’administration et des autorités. Tout ceci vise à «bâtir ensemble un plan de travail qui se voudra le plus pragmatique possible».

«Le plus important étant que les usagers, les clients de la SEEG voient tout de suite une nette amélioration dans les services qui leur sont proposés», a conclu Bernard Gervais de Souza. Le nouveau DG arrive au moment où l’image de la société est écornée par une cascade de coupures d’électricité. La fin de ces délestages, avait promis son prédécesseur, devait intervenir entre le 2 et le 4 avril courant.

 
 

1 Commentaire

  1. mebamefama dit :

    si tu viens faire du tourisme comme les 2 autres pas la peine, les agents integres sont démotivés, trop de magouilles a tous les étages, on veut des sanctions et des vrais, tu les connais tous,meme a ton étages ls sont plein, active tonton on en a marre de se désordre

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW