Quatre jours après la sortie de piste du Gabon aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can), de gros changements étaient pressentis au sein de l’équipe nationale de football. Des possibilités devenues réalités avec l’annonce de mesures fortes par le ministre de Sport, le 27 mars à Libreville, dont la dissolution de l’équipe nationale et l’éviction de Daniel Cousin.

Le ministre en charge des Sports, Alain-Claude Billie-By-Nze, lors de son point-presse, le 27 mars 2019. © Gabonreview

 

La tanière des Panthères est sens dessus-dessous, au point que le ministre des Sports en vienne à la passer au karcher. Le 27 mars à Libreville, Alain-Claude Bilie-By-Nze a annoncé des mesures fortes avec la dissolution de l’équipe nationale de football. Cette décision était prévisible au regard des petites touches de réforme effectuées par le ministère depuis l’affaire de l’«avion affrété».

Alain-Claude Bilie-By-Nze avait estimé qu’il y avait nécessité de reprendre en main l’équipe nationale en imposant un contrat de performance aux joueurs et à la Fédération gabonaise de football (Fegafoot). Le membre du gouvernement a matérialisé tout ceci par sept mesures capitales.

Il est question de rebâtir et refonder le football, mettre un terme au contrat du sélectionneur national, tout en préparant un appel à candidatures ouvert aux techniciens gabonais et étrangers sur la base d’un cahier des charges élaboré par la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) et approuvé par la tutelle. «Le nouveau sélectionneur devra être connu dans les 60 jours maximum», a déclaré le ministre des Sports.

Ce dernier souhaite la mise en place d’une véritable Direction technique nationale (DTN). Avec l’appui de la fédération, la nouvelle DTN aura pour mission de poser les bases d’une réorganisation du football dans tous ses segments. Elle devra aussi travailler à la détection, la formation et l’encadrement. Car il a été constaté que «les efforts n’ont pas été suffisamment programmés et planifiés, d’où parfois nous avons cédé à l’urgence», a souligné Alain-Claude Bilie-By-Nze.

Résultat des courses : le ministre des Sports a décidé de dissoudre l’équipe nationale des Panthères A dans sa forme actuelle. «Nous allons rebâtir l’équipe nationale sur de nouvelles bases en mettant de côté tous ceux qui se sont caractérisés par un manque d’envie, de patriotisme, et qui ont plus mis en avant les ressources financières en oubliant la Nation et l’esprit d’équipe», a-t-il annoncé.

Le ministre des Sports va faire élaborer une charte avec un contrat d’engagement pour les joueurs appelés en sélection nationale. «Cette charte déjà proposée par la Fegafoot devra mettre en avant l’amour du pays, l’exaltation de la Nation, la discipline, l’exemplarité», a-t-il affirmé.

Ces mesures impliquent aussi une refonte de la politique des primes à allouer aux joueurs et aux équipes. «L’objectif est non seulement de réduire les dépenses, mais de mieux l’organiser, et de faire en sorte que ceux qui méritent y aient accès», a déclaré Alain-Claude Bilie-By-Nze. Il souhaite aussi réorganiser les championnats de 1re et 2e division, tant dans leur formule que dans le mode de financement. Pour ce faire, le ministre des Sports a décidé de «quitter la formule du championnat professionnel pour permettre à nouveau l’exercice du football amateur aux côtés des clubs qui peuvent être professionnels».

Dans son rêve éveillé du football, le ministre des Sports pense aussi ouvrir des académies de sport dans les quatre provinces ayant accueilli la Can, car disposant d’infrastructures de qualité. Enfin, Alain-Claude Bilie-By-Nze a milité pour la réduction du nombre de joueurs étrangers évoluant dans le championnat national. «Car il nous a été donné de constater qu’aucun joueur étranger n’est sélection par son pays», a conclu le ministre des Sports.

Autant de mesures louables, même si certaines sont discutables, dont l’application interpelle tout de même. Le ministère des Sports a-t-il réellement les moyens de réformer l’équipe nationale et la doter d’un cadre organisationnel compétitif pour faire claironner la Concorde dans les stades du monde entier ? Les premières bribes de réponses apparaîtront dans 60 jours.

 
 

16 Commentaires

  1. Nick Wilson Pam's PAMBOU PAMBOU fils de PANZA. dit :

    Les mesures semblent louables,mais la mise en application de celles ci représente le véritable cheval de bataille de la part du ministère des sports.
    Toutefois,les responsabilités sont à partager entre les autorités qui “politiciens” le sport d’une part et le manque de patriotisme de certains joueurs d’autre part.

    • Fayo dit :

      Ce mec qui a trahi la nation gabonaise en annonçant une une avance irratrabme d’Ali Bongo dans 7 provinces sur 9, un gros mensonge criminel croit vraiment être bien placé pour enseigner le patriotisme aux gabonais ? Voici un porc tout boueux qui veut enseigner l’hygiène et la propreté. Ça ne peut pas passer. On t’aura un jour ACBBN alias Josef Goebbels.

  2. €ric $ilvère dit :

    Bonsoir vraiment je n’aime pas réagir mais aujourd’hui je vais le faire. Notre pays a des talents mais tant que la politique va s’initier dans le sport on restera ridicule. Où est passé le Jeune gardien Gabonais de la petite Can remportée au Maroc?
    Pour ma part, on a pas besoin d’entraîneur étranger prenez MBOUROUNOU,donnez lui les moyens que vous donnez aux entraîneurs étrangers et laisser lui les pleins pouvoirs sans parrainage etc et Vous verrez.
    C’est mon point de vue

  3. Junior KEBA dit :

    Je trouve les mesures prises par le ministre des sports très louables. Dans la démarche monsieur le ministre vous êtes dans le vrai. Après, s’il vous plaît battez vous pour les mettre en oeuvre. Je tenais également à vous dire de regarder du côté de la fegafoot, elle a un bilan catastrophique, elle fait un pilotage à vue, sans véritable objectifs, l’amateurisme dont parle quelqu’un elle en est est la principale responsable. Une fédération qui se laisse inféodée par des personnalités politiques et par le statut de certains joueurs.Moi j’aurai commencé par valser le président de la fédération quitte à me mettre la fifa sous le dos.
    Mais merci vraiment pour vos mesure,et sachez que la vision derrière ces mesures est partagée et perçue.

  4. Desiré dit :

    Billie thé kid, le, plus rapide pour dégainer un grand baratin et pour descendre un entraîneur qui a eu le malheur de réclamer 4 mois de salaires de retard

  5. Eternité dit :

    Monsieur le ministre des sports, je comprends pourquoi le sport au pays ne peut pas avancer, car avec des “politiciens” tel que vous..toute réussite est vouée à l’échec..normal vous êtes un PEDEGISTES !!!

    Vos mesures prouvent à suffisance votre incapacité à vous réinventer et à vous remettre en question et je m’en explique…

    1- Virer Daniel cousin; ce geste va coûter cher au pays, car il a paraphé son contrat il y a 10 jours et croyez moi, il ira devant la FIFA pour rentrer en possession de son argent !

    2- votre souhait a toujours été d’avoir un entraîneur étranger en Equipe nationale, car vous avez peur qu’un local vous fasse de l’ombre si il arrivait a avoir des résultats historiques….toujours la peur de voir un gabonais réussir et vous démontrer que depuis 60 ans votre doctrine sectaire ne nous apporte rien!

    3- Vous êtes responsable de ce fiasco mais vous cherchez des fusibles; une équipe nationale qui est politisée et ou la main de tous les parents d’Ali se fait voir, ne peut que mener vers le fiasco et vos mesures en sont la preuve..toujours dans la sanction mais jamais dans la pédagogie.

    4- Les footballeurs sont les meilleurs ambassadeurs d’une nation et grâce a eux, le Gabon est encore connu positivement dans le monde, le patriotisme c’est pas faire votre cinéma, mais donner les moyens de la réussite et faire confiance au staff et au joueurs..vous en êtes loin..

    En résume, tant qu’il y aura des amateurs et incompétents à la tete du pays..nous ne sortirons jamais du trou

  6. Et pourtant toi et tes potes pensiez que changer le nom de l’équipe nationales résolvait tous les problèmes !
    Le sélectionneur n’est pas le problème (on en a eu des tonnes!), les joueurs ne sont pas le problème (les gabonais sont plus compétitifs que les burundais ou malgaches).
    Le problème ce sont les institutions qui manquent de professionnalisme à commencer par le ministère des sports et la fegafoot!

  7. Lavue dit :

    Les résultats obtenus par les panthères sont minables et à l’image du pays sur les autres plans, que ce soit économique, social, éducatif, scientifique et même culturel. Tout est vu et fait en petit au Gabon, comme l’est le pays d’ailleurs. Les “petites gens” ont confisqué le pays. Si en plus vous ajoutez parmi eux des opportunistes “politiciens” sans bagages de formation universitaires solides, sans réelle expérience de la gestion de la chose publique acquise au prix d’années de labeur, mais qui ont plutôt été cooptés dans les multiples loges noires (maçonniques notamment) qui contrôlent la gestion de la chose publique, vous avez ce qu’on obtient actuellement au Gabon: la médiocrité, l’incapacité, le ridicule même face à des pays économiquement moins nantis que le nôtre. Ils nous larguent dans plusieurs domaines, sans que cela ne gêne vraiment les hauts responsables (Regardez l’essor économique du RWANDA). Dissoudre l’équipe nationale, limoger l’entraîneur. ce mimétisme qui consiste à faire comme en occident est ridicule. Limogé le coach ou dissoudre l’équipe nationale vont changer quoi dans le fond. Tant que des opportunistes incompétents sans référence aucune seront fait ministres, secrétaires généraux, présidents de fédération etc. uniquement sur des considérations politiciennes, rien n’y changera. On ne peut pas tromper la vérité, elle finit toujours par se manifester. C’est le mal du pays, on pense qu’une nomination “politicienne” rend compétent. Le mal est profond. Il faut que les Dirigeants parachutés et incompétents soient remerciés après des échecs et remplacés par des personnes méritantes au regard des références avérées, même s’ils sont “frères lumière” dans les multiples loges noires qui plombent le développement du pays.Ces loges au nom de la “fraternité” entre les membres font du tort au pays en étant solidaires des cancres et nuls qui s’y trouvent. Billie-By-NZE ferait mieux de démissionner comme on le voit en occident, lui qui veut mimer, il montrerait l’exemple à son successeur et aux autres responsables, au lieu de prendre les devants pour se protéger avec des mesures ridicules et qui n’apporteront rien tant qu’à la tête du pays on aura à faire à des ‘ministrons’ sans envergure comme lui.
    Comme un “voyou” il n’a pas honoré le contrat de COUSIN à temps, et attendait l’échec du dernier match pour le rendre responsable. Il n’est même pas reconnaissant en vers COUSIN qui a accepté de sauver le Ministère après le limogeage très tardif de CAMACHO. Un autre Compatriote bien connu, conscient de l’amateurisme du ministère et de la fédération avait décliné cette offre “empoisonnée”. COUSIN est un patriote qui a toujours mouillé son maillot pour le pays lorsqu’il jouait, il l’a démontré une fois de plus en venant au secours de la sélection. Billie-by-Nze lui s’est toujours comporté en opportuniste, en bandit, en voyou et cette manière de remercier COUSIN lui ressemble et n’étonne pas. Avec ça comme haut responsable politique, le Gabon ne peut pas voler haut.
    Pauvre Petit pays.

  8. Fine bouche dit :

    Ce ministre devrait être limogé lui aussi car tout ce temps à la tête du Ministère sans pouvoir donner les moyens à l’équipe nationale d’être dans un championnat, une honte.
    La FIFA devrait aussi être condamner donner la possibilité d’organiser des CAN dans des pays ou le niveau footbalisque est nul c’est une gageure, il faudrait condamner ces organismes qui spéculent sur le dos de miséreux comme nous.

  9. FINE BOUCHE dit :

    Je me demande pourquoi, nous cherchons toujours à collaborer avec le serpent. Monsieur Billie-by-Nze à un passif très vomitif mais il y a toujours des personnes pour lui donner du crédit. Il faut savoir opter pour des mises en quarantaine des certains personnages. Qu’attendait Daniel Cousin de cette collaboration, d’accord il voulait apporter sa pierre à l’édifice mais il faut arrêter de se leurrer ou bout du compte la totalité de son salaire ne lui a pas été versé et quant aux indémnités il va devoir attendre encore car l’Inspection du travail est loin d’être objective et neutre et impartiale.

  10. Guy-Serge dit :

    Il y a un véritable problème dans ce pays, la responsabilité des échecs incombent toujours aux autres. Le patriotisme dont le ministre des sports fait allusion est d’abord et avant tout un état d’esprit au plus haut de l’échelle de responsabilité. Comment comprendre qu’un pays dont les valeurs cardinales sont la triche, l’inégalité,l’incompétence…puisse transmettre aux générations futures des onces de patriotisme. Il ne suffit pas de dissoudre une équipe pour que demain nous en ayons une plus compétitive, les valeurs se transmettent dès le jeune âge.il faut donc envisager une véritable formation des jeunes pour bâtir une véritable équipe nationale. Évitons de faire de la politique partout et n’importe comment. Tout passe par une vraie formation et la transmission des valeurs suit.

  11. Sophie dit :

    C’est lui qu’il faut DISSOUDRE dans de l’acide. Pitié !

  12. Grégoire Ndong dit :

    Dissoudre ou pas les pantheres du Gabon ne sert à rien. Vous pouvez même prendre Zidane comme sélectionneur national, vous ne gagnerez jamais une coupe tant qu’il y aura des escrocs de votre espèce.

  13. Charly dit :

    Vous organisez la médiocrité et lorsque les résultats vous sautent à la figure, vous pointez les autres du doigts … il n’y a que les sorciers pour se comporter de cette manière … une seule illustration de mon propos : ca ne vous interpelle pas de voir depuis plusieurs années les stades vides dans le championnat national ? Les exemples sont multiples … pour conclure, la comédie n’est qu’une grande illusion …

  14. moundounga dit :

    Bjr. Au foot il n’ y a pas de tricherie. Le joueur qui n’st pas en forme ne joue pas. Il en est de même du dirigeant qui ne connais rien du foot doit être écarté. Peut on amener au bloc opératoire un mécanicien, un plombier ou un chauffeur pour opérer des myomes ou une appendicite? COMME SOLUTION: quels seraient les résultats de la décharge de Mindoubé traité avec une pioche ou une pelle?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW