Denis Bouanga n’entend pas se ménager pour la rencontre Gabon-Burundi, le 22 mars à Bujumbura, comptant pour la dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2019. Une victoire des Panthères est impérative pour se rendre en Egypte.

Denis Bouanga va tout donner. © D.R.

 

L’ultime journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2019 approche à grand pas. Dans le groupe D, le Gabon est contraint de battre le Burundi, le 22 mars à Bujumbura, pour décrocher sa qualification. Une échéance pour laquelle Denis Bouanga a affiché sa détermination.

«Ce match-là est vraiment très important. Le pays attend que tout le monde soit en forme, que tous soient réunis pour aller au Burundi arracher cette qualification», a déclaré Denis Bouanga sur RFI. Le joueur de 24 ans espère être dans les conditions physiques idéales pour ce match décisif. «Je suis un compétiteur. Je veux jouer toutes les compétitions. Je vais essayer d’arriver frais en mars et d’aider mon pays à se qualifier pour la Can en Egypte», a souhaité l’ailier polyvalent.

Auteur de deux buts depuis le début des éliminatoires, Denis Bouanga sera l’un des gros atouts offensifs des Panthères. Toutefois, l’attaquant de Nîmes (D1 française) espère que l’atout offensif n°1 de l’équipe sera dans le groupe. En froid avec les dirigeants du football en raison de manquement criards sur certaines commodités de l’équipe nationale, Pierre-Emerick Aubameyang n’avait pas rejoint ses coéquipiers pour le match Gabon-Mali (0-1), en novembre 2018 à Libreville. Et le joueur laisse planer le doute sur un éventuel retour pour  la rencontre capitale face au Burundi.

 «C’est toujours notre capitaine. Ça va changer quelque chose s’il n’est pas là (…) Après, s’il n’est pas là, il y aura quelqu’un d’autre à sa place qui sera à 100% aussi. Et où qu’il soit, il sera pour son pays. Il n’y a pas de raison pour qu’il ne soit pas là. On l’a vu, il est très en forme. Si c’est pour aider l’équipe nationale, je pense qu’il viendra», a conclu Denis Bouanga.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW