À travers un atelier de réflexion ouvert le 27 mars à Libreville, l’École des mines et de la métallurgie de Moanda (E3MG) souhaite adapter son offre de formation aux opportunités actuelles des entreprises et administrations.

Jean-Pierre Lavigne, directeur des études et administratif et Jean Valentin Leyama PCA, lors de la présentation de la E3MG, le 27 mars 2019. © Gabonreview

 

Les invités à l’atelier de réflexion sur la E3MG, le 27 mars 2019. © Gabonreview

Trois ans après sa création, l’École des mines et de la métallurgie de Moanda (E3MG) souhaite s’adapter aux réalités de l’heure. Pour y parvenir, l’établissement spécialisé dans la formation des ingénieurs et techniciens en exploitation minière et en métallurgie a initié un atelier de réflexion, le 27 mars à Libreville.

Destiné aux chefs d’entreprises, agents des ministères des Mines et Enseignement supérieur, l’atelier vise à étoffer l’offre de l’E3MG. En d’autres termes, «il est question d’élargir les offres de formation de l’école en recherchant les nouvelles opportunités adaptées aux besoins actuels des entreprises et de l’administration gabonaise», a expliqué Jean-Pierre Lavigne, directeur des Études et administratif de l’E3MG.

Les travaux de l’atelier ont consisté précisément à présenter aux invités les offres de formation de l’établissement, son fonctionnement, le niveau de formation, les types des diplômes délivrés et les débouchées. Cette présentation a débouché sur une discussion collective autour des propositions d’évolution envisagées par la direction de l’établissement, en vue d’apporter des contributions d’opportunités et retenir les plus adéquates.

Selon Jean-Pierre Lavigne, plusieurs domaines ont été retenus. Il s’agit de la transformation numérique, le passage des systèmes industriels de mécanisation à l’automatisation ou encore la maintenance industrielle. Fruit d’un partenariat public-privé entre l’État gabonais et Eramet, à travers sa filiale Comilog, l’E3MG a pour vocation de former des techniciens supérieurs en mines-métallurgie et prospection minière et des ingénieurs en spécialités.

 
 

2 Commentaires

  1. DJEMBI DJEMBI Claude Boris dit :

    Monsieur,Madame
    Une question qui me tarraude l’esprit est ce possible de puvoir postuler bien que netant pas sortit de lecole de mines? Aussi est il obligé davoir obtenu un bac scientifiques ou technique pour integrer cette structure?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW