Une trentaine de policiers gabonais en poste à la préfecture de police de Libreville et dans des commissariats de l’intérieur du pays a participé, du 20 au 24 mai, dans la capitale gabonaise, à une formation destinée au renforcement des capacités, offerte par le Service de sécurité intérieure (SSI) de l’ambassade de France.

Les policiers ayant participé au stage, posant avec leurs formateurs et leurs responsables au terme de la formation, le 24 mai 2019, à Libreville. © Ambassade de France.

 

Axée sur la présentation des principes en matière de dactyloscopie, procédé d’identification des personnes par les empreintes digitales, la formation offerte par le service de sécurité intérieure de l’ambassade de France au Gabon à quelques policiers gabonais, pendant 4 jours, a permis un perfectionnement aux techniques et méthodes de relevé de traces et d’indices sur des scènes d’infraction. À la suite de quoi, du matériel technique a été offert par la représentation diplomatique aux forces de police gabonaise.

© Ambassade de France

En fonction à la préfecture de police de Libreville ou provenant des commissariats de l’intérieur du pays, les policiers concernés ont donc bénéficié de cette formation entrant dans le cadre de la coopération sécuritaire entre le Gabon et la France.

Deux experts français de la sous-direction de la police technique et scientifique ont mené les opérations. À leurs collègues gabonais, ils ont présenté les principes en matière de dactyloscopie. Ce qui permettra aux enquêteurs locaux, grâce à la maitrise de ces techniques, de pouvoir confondre les auteurs de crimes et délits par la preuve scientifique.

La formation a été clôturée par un don de la coopération française, par le biais du SSI, aux Forces de police nationale gabonaise. L’ambassade de Francs a ainsi offert plusieurs mallettes contenant l’ensemble du matériel technique permettant de procéder aux signalisations (prises d’empreintes) des individus, des appareils photographiques, des trépieds ainsi que du matériel de dactyloscopie.

Cette formation arrive après plusieurs autres et s’inscrit dans la continuité de la formation sur la lutte contre le trafic de stupéfiants et de la remise de matériels organisés en avril 2018 par le SSI de l’ambassade de France au Gabon.

 
 

1 Commentaire

  1. Diogene dit :

    Voilà tout ce que l état français a à nous offrir: des flics pour que les fascistes illégaux,illicites illégitimes puissent nous réprimer mieux et extorquer plus efficacement,
    Nous n avons pas d eau, envoyez nous des tuyaux pas des matraques

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW