À travers une série de séminaires récemment lancés à Libreville, l’Institut des hautes études de management (IHEM) et son École doctorale en sciences de gestion (EDSG) proposent désormais la formation Executive Doctorate of Business Administration (Executive DBA). Un programme qui dotera le manager d’outils méthodologiques et épistémologiques pour comprendre la réalité de son organisation.

Moment de l’ouverture des séminaires sur l’Executive DBA, le 7 mars 2019 à Libreville. © Gabonreview

 

Le professeur Laurent Ndjanyou. © Gabonreview

Formation doctorale créée par Harvard Business School pour compléter les compétences professionnelles des cadres supérieurs, dirigeants ou managers par des qualifications académiques, l’Executive Doctorate of Business Administration (Executive DBA) est désormais proposée par l’Institut des hautes études de management (IHEM) et son École doctorale en sciences de gestion (EDSG).

À cette occasion, le Groupe IHEM a récemment lancé à Libreville une série de sept séminaires avec le thème inaugural «Méthodologie de la recherche en sciences de gestion et éthique du management des organisations». L’Executive DBA est un programme qui s’adresse aux candidats jouissant d’une expérience professionnelle d’au moins cinq ans et titulaires d’un bac + 5 au minimum.

«IHEM s’est engagé dans un programme de DBA. La première étape consiste à familiariser les doctorants aux outils épistémologiques et méthodologiques de la recherche en sciences de gestion», a affirmé le conférencier du séminaire inaugural, enseignant à l’Université de Dschang, au Cameroun. «Les outils sont variés. Ils doivent être puisés dans le sceau de ce qui existe à l’international. Sur le plan scientifique, on parle d’épistémologie. Et lorsqu’il s’agit de sciences de gestion, de quoi s’agit-il ? Voilà la question à laquelle nous apporterons des réponses durant ce premier séminaire», a souligné le Pr Laurent Ndjanyou.

Selon le conférencier, le DBA est un programme qui dotera le manager d’outils méthodologiques et épistémologiques pour comprendre la réalité de son organisation, publique ou privée. Contrairement au Doctorat d’orientation recherche, qui emmène son détenteur à embrasser une carrière d’enseignant chercheur.

«Notre société est caractérisée par une “managérialisation” de plus en plus poussée. Ce programme tombe donc à point. Au terme de ce séminaire, les doctorants seront capables de rédiger un projet de recherche, un guide pour la rédaction de leur thèse», a indiqué Laurent Ndjanyou, soulignant que «l’Executive DBA est une source de création de valeur considérable pour les entreprises».

L’Executive DBA se déroule sur deux ans et aboutit à la troisième année avec une soutenance publique, débouchant sur la remise du diplôme délivré par le Groupe IHEM et ses partenaires (École des sciences de gestion de l’Université du Québec, l’Université de Douala et l’Université Cheick Anta Diop).

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW