Contrairement à ceux du parcours général, les élèves des filières techniques et professionnelles pourront bénéficier de leurs bourses d’études jusqu’à l’âge 27 ans au moment de leur obtention du baccalauréat. Le gouvernement entend encourager les inscriptions dans ces filières.

Guy-Bertrand Mapangou, annonçant l’adoption du projet de décret, le 11 avril 2019. © capture d’écran/Medias241

 

Comme pour tenter d’apaiser les tensions nées de l’annonce du projet de décret portant modification des conditions d’attribution des bourses, qui a été suivie de vives contestations d’élèves dans tout le pays, le Conseil des ministres devrait promulguer prochainement une un décret plus flexible à l’avantage des élèves des filières techniques et professionnelles. Selon ce nouveau décret arrêté, jeudi 11 avril, en Conseil interministériel, même âgés de 27 ans lors de leur obtention du baccalauréat, ces élèves seront toujours éligibles à l’aide financière de l’État pour poursuivre leurs études.

Au gouvernement où l’on évoque «un changement de paradigme», cette faveur accordée aux nouveaux bacheliers des séries techniques et professionnelles vise un objectif : encourager les inscriptions des apprenants dans ces filières. Si Guy-Bertrand Mapangou rappelle que «dans le passé, l’État favorisait déjà les filières techniques et professionnelles [et que] maintenant il compte le faire davantage», le ministre d’État aux Forêts et à l’Environnement explique que c’est pour tenter d’atteindre certains pays industriels tels que l’Allemagne qui aurait fait le même choix.

Aussi, le membre du gouvernement assure-t-il qu’«il ne s’agira pas de former vaille que vaille». Les autorités envisagent en effet d’organiser des rencontres avec les acteurs du secteur de l’enseignement pour «adapter les curricula par rapport au catalogue de métiers qu’offre le marché national de l’emploi».

Pour Guy-Bertrand Mapangou, «demain ne se fait pas avec les petits métiers techniques et professionnels». Il en veut pour preuve que «le tissu des PME ne se fait pas avec des docteurs ou les ingénieurs es science».

 
 

6 Commentaires

  1. azerty dit :

    Si pendant 3 ans on a que des bacs A2 qui ont 12 de moyenne au Bac et moins de 19 ans, on ne donnera jamais la bourse aux 10 bacs C de 20 ans chaque année qui ont 11,89 de moyenne …

  2. Jones dit :

    Du bricolage total !

  3. Hribar dit :

    Bonsoir,

    En France et comme dans toute l´Europe et le reste du monde on a le bac à environ 18ans et chez vous 27ans!!!!!
    Il y a un problème ?

  4. Axelle MBALLA dit :

    Depuis que nous avons dit que Albert Bernard BONGO, Léon AUGE, Zacharie MYBOTO, et consorts avaient créé l’école des cadres du parti pour accélérer la destruction du Gabon, où en sommes-nous? Aujourd’hui, la sphère publique ou la sphère privée sont détenues par ces gens-là. Et ce niveau d’incompétence ne vous frappe pas? Si MAPANGOU, forgé à la trahison depuis sa tendre enfance, n’a pas pu avoir des vraies notes ni à l’école des cadres du parti devenu (cuspod), ni à l’école supérieure de journalisme de Lille, ni encore à l’école de Pascaline BONGO derrière le KOMO, que voudriez-vous qu’il en connaisse, des vrais problèmes de développement? Que pourrait-il comprendre de ce que la jeunesse gabonaise aurait du être le premier poste d’investissement. Mais en grand sociétaire du (des) crimes national (aux), il espère que leur posture durera éternellement, et n’entend même pas le Supprimer le mot répété des aiguilles de cette montre qui annonce une évidente fin..

  5. Minsta dit :

    Comment encourager ou encore de mettre en haut les les élèves des filières techniques et professionnelles? Pour un Gabon meilleur, on a également besoin des vrais scientifiques. En effet, le scientifique a une vision des choses tandis que le technicien approuve et agit. 27ans seulement chez eux est une discrimination vis-à-vis des autres.

  6. […] reste, suite au tollé général, le Conseil interministériel s’est autorisé à édulcorer le projet adopté en Conseil des ministres. Du jamais vu ! Comme si ces deux instances étaient juridiquement d’égale importance. Comme si […]

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW