Impactée par «la baisse conjuguée de la solde permanente et de la Main-d’œuvre non permanente (Monp)», la masse salariale du secteur public (hors collectivités locales) a chuté de 4,3% en 2018. Elle s’est chiffrée à 701 milliards de francs CFA contre 732,8 milliards en 2017.

En 2018, la masse salariale des fonctionnaires a baissé de 4,3% à 701 milliards de francs CFA. © Gabonreview

 

Engagé dans une réduction progressive de la masse salariale de la Fonction publique, le Gabon semble sur la bonne voie. En témoigne la masse salariale du secteur public (hors collectivités locales) qui a poursuivi sa tendance baissière. Elle s’est chiffrée à 701 milliards de francs CFA contre 732,8 milliards en 2017, soit une baisse 4,3%.

Selon la direction générale de l’Économie, «ce repli des dépenses de personnel résulte de la baisse conjuguée de la solde permanente et de la Main-d’œuvre non permanente (Monp), en lien avec les mesures gouvernementales pour la maitrise de cette catégorie de dépenses».

En effet, la solde permanente par administration a enregistré une baisse de 1,2% à 642,5 milliards de francs CFA en 2018, contre 650,2 milliards un an plus tôt. À y regarder de près, cette baisse globale provient essentiellement des administrations du Transport (-4,1%), le Développement (-4,0%), l’Éducation (-2,7%), l’Économie (- 2,1%), le Social (-1,4%) et de l’administration générale (-0,5%). Ce, malgré la hausse de la masse salariale de l’administration des Pouvoirs publics (+1,8%).

«Ces variations résultent de la maitrise des effectifs et de l’ensemble des mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la politique de maitrise des dépenses de personnel», a expliqué la direction générale de l’Économie. Par ailleurs, en dépit de cette baisse, la structure des dépenses de personnel par département n’a pas fondamentalement changé.

L’Éducation nationale (30,7%) est l’administration qui a la masse salariale la plus élevée en lien avec ses effectifs, suivi des pouvoirs publics (27,6%), l’Administration centrale (15,7%) et la Santé (12,4%). L’administration économique a absorbé 8% de la masse salariale totale payée en 2018.

S’agissant de la Monp, la masse salariale a baissé de 1,2% à 32,5 milliards de francs CFA en 2018, contre 32,9 milliards en 2017. «Cette variation résulte essentiellement du repli des effectifs de cette catégorie d’agents en 2018 et des politiques de maitrise des dépenses de personnel initiées par le gouvernement», a conclu la direction générale de l’Économie.

 
 

1 Commentaire

  1. Jean Gaspard Ntoutoume Ayi dit :

    Je veux comprendre. Vous nous dites que :

    1 – La solde permanente a baissé de 1,2%
    2 – La masse salariale de la main d’oeuvre non permanente a baissé de 1,2%

    Alors comment expliquez vous que le total à baissé de 4,3 % ?

    Il faut cesser un moment avec l’alchimie des jeux d’écriture.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW