Soucieux de prémunir les populations contre les nuisances sonores, le parquet de la République initie des rencontres avec les responsables de cette «pollution». Le 25 mars à Libreville, le procureur adjoint de la République a échangé avec les responsables des églises de réveil.

Le parquet de Libreville va en croisade contre les nuisances sonores des églises dites de réveil. © Mitchell Zachs/MagicalPhotos

 

Définie comme un bruit qui trouble la tranquillité d’autrui et la bonne santé de l’homme, la nuisance sonore était au cœur d’une réunion entre le procureur adjoint de la République et les responsables des églises de réveil, le 26 mars à Libreville. Un échange découlant de plusieurs plaintes déposées auprès du ministère public.

«La réunion de ce jour n’est pas une renonciation ou un déni à la liberté du culte qui est un droit fondamental», a assuré le procureur adjoint de la République. «Mais c’est simplement une volonté pour nous d’encadrer, faire respecter le droit de l’autre qui veut se reposer, qui n’est pas forcément un chrétien et qui n’est pas obligé de subir la louange ou l’évangile», a affirmé Bridon Romaric Bekwissi Itodjangoue sur Gabon 1re.

«Vacarme spirituel agrémenté de chants», «bruyantes acclamations» et «hurlements frisant l’hystérie»… autant de plaintes formulées par les personnes vivant aux abords des lieux de culte. «Car autour de vos congrégations religieuses, il y a des personnes qui sont malades, qui souffrent de tension… À certaines heures de la nuit, ces personnes ont besoin de se reposer. Il est donc important pour la santé de celles-ci, qui sont vos voisines immédiates, que vous n’émettiez pas un bruit qui les empêche de se reposer», a souligné le procureur.

S’ils ont reconnu leur part de responsabilité dans les nuisances sonores, les hommes de Dieu ont émis quelques réserves. «C’est un domaine qui concerne tout le monde. Le problème au niveau des églises est que certaines font peut-être dans l’abus. Mais cette séance de travail nous a largement interpellés et édifiés sur nos responsabilités», a estimé Vivien Ozias. Chaque année, le ministère public reçoit près d’une centaine de plaintes en rapport avec les nuisances sonores. Toutefois, limiter ce phénomène aux seules églises de réveil s’apparenterait à de l’acharnement.

Car des «pollueurs» sonores il y’en a d’autres comme les mosquées, temples traditionnels, Night-clubs, Snack-bars et troquets… Bref, toute activité susceptible d’occasionner des effets provoqués par des phénomènes acoustiques (ou bruits) ayant des conséquences sur la santé des personnes. Par ailleurs, le parquet gagnerait également à bien cibler une nuisance sonore et surtout définir clairement les horaires durant lesquels un bruit est considéré comme nuisance sonore. Des préalables nécessaires avant de procéder aux éventuelles sanctions.

 
 

3 Commentaires

  1. diogene dit :

    Pourquoi doit on rappeler à des agents de publicité religieuse qu’ils doivent respecter tout le monde ?
    Simplement parce que leur esprit conquérant, l’unique but en fait, est plus fort que leur amour du prochain. Le prochain n’est qu’un mouton à tondre, les pasteurs 4×4 le savent : les prières vendues, les exorcismes monnayés, les cérémonies facturées,et le mensonge permanent et vénale, au nom d’un soi disant messie sans réalité dont la légende affirme la pauvreté absolue…

    Mais le pire ce sont les enfants qui sont enrôlés,embrigadés, subissant un lavage de cerveau violent. Les nourrissons, les bébés, les nouveaux nés, les bambins, les gosses, les mômes sont enchaînes et torturés (mentalement quoique certains pratiquent à la limite des souffrances physiques),brutalement manipulés afin de constituer la futur armée car c’est la guerre qui se prépare.

    Ils pratiquent l’abus de faiblesse, parfois l’abus sexuel en toute impunité car c’est le sans Esprit qui leur commande d’agir de la sorte.

    De plus, ils croient en un dieu sourd, d’où les hurlements, les décibels à la limite du soutenable, un dieu qui leur permet de justifier textes à l’appui toutes leurs perversions et surtout encourage leur peur viscérale de la liberté.
    Esclaves voulant nous asservir, les religieux sous couvert d’une feinte gentillesse (l’origine du mot en dit long) manipulent les populations déstabilisées par un monde aux mains des corrompus qui d’ailleurs pullulent dans ces mêmes sectes religieuses. La boucle est bouclée !

    N’oubliez pas que le soleil va mourir.

    • Paul Bismuth dit :

      Sans contredit. Je rajouterais juste que les femmes constituent elles aussi d’autres victimes particulièrement vulnérables. C’est fou l’empire que ces “hommes de Dieu” arrive à exercer sur elles. Il semble que cela ne date pas d’hier. Chez les gaulois par exemple les révolutionnaires rejetaient l’idée de leur reconnaître le droit de vote car elles étaient trop sous l’influence des curés qui, eux, étaient des soutiens de la monarchie. Ah les femmes et les hommes de Dieu… Ça me rappelle une célèbre chanson de Paricia Kaas.

      Rê triomphe toujours des forces de la nuit pour nous illuminer chaque matin. Il ne faut pas l’oublier aussi.

  2. M'FOUO DEVY dit :

    Parce que pour vous les nuisances sonores sont essentiellement liées aux églises de réveil… Alors là on aura tout entendu. Que dire des multiples bars et snack qui exposent leurs baffles et leur musique assourdissante.? Non, vous estimez que la musique super forte qui vient des bars et snack ne fait pas partie des ”nuisances sonores ”.. Ok d’accord

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW