Domicilié à PosteBank, filiale de La Poste S.A., le salaire du mois d’août de près de 350 agents municipaux de la commune de Libreville n’a pas été payé. L’entreprise publique accuse la mairie de ne pas lui avoir viré le salaire de ses agents.

Près de 350 agents de la mairie de Libreville réclament leur salaire d’août 2019. © Gabonreview

 

Des cris de colère se sont à nouveau fait entendre, lundi 9 septembre, devant l’agence de La Poste S.A. au centre-ville. Contrairement aux mouvements enregistrés dans ce même lieu depuis le début des difficultés financières de l’entreprise publique, il ne s’agissait pas d’une nouvelle manifestation des syndicalistes de La Poste, mais celle des agents municipaux de Libreville qui réclamaient le paiement de leur salaire du mois d’août 2019.

Selon la télévision Gabon 1ère, 348 personnes sont concernées sur 499 agents travaillant dans les différentes mairies de la capitale. Pourtant, à en croire Jean-Baptiste Owone, porte-parole des agents lésés, leurs salaires sont censés avoir été payés depuis le 14 août, pour leur permettre de préparer les festivités de l’indépendance du Gabon, le 17 août. Sauf que dans les faits, seuls les salaires domiciliés dans les autres banques ont été perçus. Aussi, à PosteBank, l’on assure que le responsable de cette situation est à chercher à l’Hôtel de Ville et non à la direction générale de La Poste S.A.

Boniface Roux Boudiala, consultant juridique à La Poste S.A., soutient, en effet, que la poste ne fait pas de recouvrement, mais se contente de recevoir les virements bancaires de la part de la mairie de Libreville, avant de restituer aux agents municipaux leurs salaires. «Si la mairie ne nous transmet pas ces salaires, nous ne pouvons pas répondre à la demande de son personnel», se défend-il.

Pour leur part, disant attendre une réponse rapide de l’édile de Libreville sur leur situation, les agents municipaux lésés menacent d’entrer en grève si leurs salaires ne leur sont pas versés dans les plus brefs délais.

 
 

2 Commentaires

  1. moundounga dit :

    Bjr. ce n’est que le début!!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW